Suicide policière : le chef pas responsable

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

L'enquête de l'Inspection générale de la police nationale (IGPN) dans l'affaire du suicide d'une policière de Cagnes-sur-Mer (Alpes-Maritimes) a conclu à l'absence de responsabilité de son chef de poste, mis en cause par des syndicats, a-t-on appris jeudi de sources concordantes.

L'enquête de l'IGPN a conclu à l'"absence de responsabilité du commissaire" incriminé, a confirmé à l'AFP une source policière à Paris. Mais la hiérarchie policière "a pris en compte une situation locale particulièrement difficile dans un contexte émotionnellement complexe" pour "veiller à la continuité du service dans un climat apaisé", poursuit-on de même source.

Cette même hiérarchie a donc "proposé (au commissaire mis en cause) des postes de niveau équivalent et il a accepté hier" mercredi, selon cette source.