Les pneus peuvent désormais se réparer seuls

  • A
  • A
L'innovation du jour est une chronique de l'émission Toute l'info du week-end
Partagez sur :

Anicet Mbida nous offre chaque matin ce qui se fait de mieux en matière d'innovation.

L’innovation avec Anicet Mbida, bonjour. De l’innovation dans l’automobile ce matin. C’est bientôt la fin des roues de secours. Il existe désormais des pneus qui se réparent tout seuls.

Plus besoin de sortir le cric, de démonter la roue ou de se mettre du cambouis partout. Il suffira de patienter quelques minutes et les trous, les coupures, vont se reboucher tout seuls. Il s’agit d’un nouveau type de gomme mis au point par des ingénieurs de l’université d’Harvard aux États-Unis. Une gomme aussi résistante que celle utilisée aujourd’hui dans nos pneus. Mais qui a cette capacité incroyable à s’auto régénérer.

Mais comment ça marche ?

Tout se passe dans la structure même de la gomme. Sans rentrer dans les détails chimiques, ils ont réussi à donner à la gomme un comportement de liquide. Prenez une goutte d’eau par exemple. Si vous posez votre doigt dessus, elle se sépare en deux. Mais dès que vous retirez le doigt, la goutte se reforme, car les liens entre les molécules se reconstituent. C’est le même type de réaction qu’ils ont réussi à reproduire avec du caoutchouc. Et c’est ce qui va permettre de fabriquer ces nouveaux pneus anti-crevaison.

Mais il n’y a pas déjà des pneus qui roulent à plat ? Quelle est la différence ?

C’est complémentaire. Le pneu qui roule à plat permet juste de rouler. Mais il reste crevé. Donc à un moment, il faut le réparer. C’est ce que fait le garagiste : comme nous, avec les roues de vélo, il cherche le trou et le bouche avec une rustine. Là, plus besoin de rustine, plus besoin de trouver le trou, le pneu va se reboucher tout seul au bout de 30 à 40 minutes. Il faudra quand même le regonfler s’il a perdu de la pression. Mais plus besoin de l’emmener chez le garagiste. 

Ce sera aussi pratique pour tout ce qui n’est pas réparable aujourd’hui : les coupures sur la tranche, les éraflures dues aux trottoirs… Ils vont se reboucher tout seuls. Donc les pneus vont durer plus longtemps.

Ça va arriver quand ?

Le matériau est fonctionnel, mais il faut maintenant passer à l’étape industrielle. Donc il faudra attendre encore un an, un an et demi, avant d’abandonner définitivement son cric et sa roue de secours.