A la découverte de Compiègne : son château et son gâteau

, modifié à
  • A
  • A
5:51
© Europe 1
En balade ce week-end est une chronique de l'émission Europe Matin - Week-end - 6h-9h
Partagez sur :

Tous les samedis et dimanches, Vanessa Zhâ et Olivier Poels nous font découvrir quelques pépites du patrimoine français. Direction l'Oise aujourd'hui pour une visite des trésors de Compiègne.

Direction l’Oise, le château de Compiègne et sa forêt pour un week-end vert.

Un week-end vert et élégant ! On part fêter les 100 ans de la disparition de celle qu’on surnommait "La Marie-Antoinette du Second Empire", l’Impératrice Eugénie. C’est au château de Compiègne justement que Napoléon III la rencontre pour la première fois en décembre 1852. C’est le coup de foudre. Dès 1853, elle pose ses malles au domaine. Elle commence a organisé les fameuses "séries de Compiègne". Tous les ans, pendant un mois et demi, Napoléon III et Eugénie invitent les têtes couronnées d’Europe, l’élite du Second Empire, les artistes, les scientifiques… 5.000 invités au total vont fouler les pelouses pendant leur règne.

Et en ce moment, il y a justement une exposition qui présente la garde-robe d’Eugenie. Laure Chabanne, la conservatrice du Patrimoine du château de Compiègne, nous a sélectionné les tenues les plus représentatives de ces séries. "L'objet qui rappelle le plus ces séries, c'est la tenue de vénerie. C'était une activité très importante des invités à Compiègne. Et puis aussi les corsages du soir, avec leur garnitures de dentelle ou de tulle, qui évoque bien le luxe et le goût du faste de cette époque. Nous avons trois corsages qui sont vraiment des pièces exceptionnelles. Il y a très peu de vêtements de ce type qui sont conservés."

Donc on partait à la chasse, on jouait, et on faisait la fête. C’était quelque part les grandes vacances "bling-bling" de l’époque.

Et si on a envie de s’imprégner un peu plus de cette ambiance?

Il faut que vous fassiez les visites hors-circuit du château. Vous êtes accompagnés d’un conférencier, et vous arpentez les appartements d’invités. Les murs vont parler, vous serez dans les coulisses. Sinon, il y a des visites théâtralisées avec Acta Fabula. Ces comédiens redonnent vie aux séjours d’Eugénie à Compiègne, aux fameuses séries, et aussi aux grandes personnalités qui ont marqué le Second Empire.

Des activités peut-être à nous conseiller ?

Comme Eugénie était passionnée par les arts, le château propose aux enfants des ateliers de dessin autour du thème de l’Impératrice. Et pour ceux qui ont plutôt envie de souffler en pleine nature, allez marcher sous le berceau de l’Impératrice. C’est une tonnelle, construite à la demande de Napoléon 1er, et la cour l’empruntait pour passer des jardins aux sous-bois, tout en restant à l’ombre.

Une adresse ?

Le Moulin Royale à 15 km de Compiègne, pas loin du pavillon de chasse d’Eugénie. Ce lieu a été un moulin à farine, mais aussi l’atelier de confection et de textile de l’impératrice. Elle expérimentait sans arrêt des nouvelles créations avec différentes couleurs et motifs. Un belle adresse au milieu de 4 hectares de verdures. Vous dormez en plus bercés par le clapotis de l’eau.