Ligue des champions : le problème du PSG s'appelle Thomas Tuchel

  • A
  • A
3:00
L'édito sport est une chronique de l'émission Europe Matin - 7h-9h
Partagez sur :

Chaque jour, la matinale d'Europe 1 revient sur l'un des événements sportifs qui fait l'actualité. Ce jeudi, Virginie Phulpin revient sur le marasme français en Ligue des champions. Tout comme l'OM et Rennes, le PSG s'est incliné cette semaine. Selon elle, le problème a un nom au PSG et c’est celui de l’entraîneur Thomas Tuchel.

Une semaine à oublier pour les clubs français en Ligue des Champions avec trois défaites. Après l’OM mardi, le PSG et Rennes ont aussi perdu ce mercredi. Les Rennais ont été battus 3 à 0 à Chelsea et les Parisiens 2-1 à Leipzig. Pour Virginie Phulpin, le problème a un nom au PSG et c’est celui de l’entraîneur Thomas Tuchel. 

Il était presque souriant à la fin du match ce mercredi et on n’a pas bien compris ce qui l’amusait. Que son équipe finaliste de la dernière Ligue des champions vienne de perdre son deuxième match en trois rencontres en Europe ? Que ce soit son plus mauvais départ depuis l’arrivée des Qataris ? C’est vrai que c’est hilarant. Sinon, c’est peut-être le scénario qui était drôle ? Faire une bonne première mi-temps, mener 1 à 0, avoir un pénalty donc une balle de 2 à 0 qui aurait sans doute plié le match, rater ce pénalty, s’éteindre et perdre ? Oui, elle est bien bonne celle-là, Thomas,

Ou alors l’entraîneur a juste envie que le PSG lui montre la porte de sortie, et là il y a de quoi sourire parce que ça va finir par arriver. L’équipe était diminuée ce mercredi, oui. Mbappé, Neymar, Verratti et bien d’autres absents, ça vous change la donne.

Thomas Tuchel n’a pas cessé de se lamenter sur le calendrier trop chargé à cause de la crise sanitaire, ça use ses joueurs. Elle a bon dos, la crise sanitaire. L’entraîneur n’était pas forcément obligé de faire jouer Mbappé contre toutes les équipes de Ligue 1. Etre entraîneur, c’est aussi faire tourner son effectif, protéger certains joueurs. Faire de la DRH, en fait. Pas juste se plaindre comme si rien n’était de sa faute. On a l’impression que Thomas Tuchel est spectateur et pas acteur au PSG.  

Les joueurs ont forcément aussi une part de responsabilité. 

Au foot, les joueurs seraient meilleurs quand ils jouent à leur vrai poste. C’est dingue comme découverte. Thomas Tuchel a un capitaine, Marquinhos, qui est défenseur central, sans doute un des meilleurs du monde. Mais il préfère le faire jouer ailleurs, au milieu de terrain. Selon Virginie Phulpin, tous les gens qui regardent le PSG ont compris depuis longtemps que ça ne marchait pas. Tous, sauf l’entraîneur.

Et quand elle dit que Thomas Tuchel a l’air d’un spectateur, c’est aussi parce qu’il attend toujours les dernières minutes pour faire rentrer de nouveaux joueurs, que le match se passe bien ou pas. On l’a encore vu ce mercredi soir. C’est ça, être coach ?

Le pire, c’est que le PSG peut encore se qualifier pour les huitièmes de finale, et même finir premier de son groupe. Quand les blessés vont revenir, ça peut tout changer. Ça veut dire que ce club attend tout de ses joueurs, et rien de son entraîneur. Donc autant en prendre un autre, non ?