Bellamy et Retailleau : la droite mise sur les intellos

, modifié à
  • A
  • A
2:14
Le fait politique est une chronique de l'émission Europe Matin - 7h-9h
Partagez sur :

Chaque matin, Michaël Darmon évoque un sujet précis de la vie politique.

En ce début de campagne des élections européennes, on va s’arrêter ce vendredi sur un fait : la droite Les Républicains reprend des couleurs et un peu de vigueur.
Les sondages créditent la liste LR de 13% des voix. Ce n’est pas très élevé mais c’est une hausse de trois points pour la liste emmenée par François-Xavier Bellamy, jeune philosophe qui perturbe le jeu.

À droite, une bonne résolution a été prise, arrêter d’être la droite la plus bête du monde. Finie la recherche éperdue de l’homme providentiel pour revenir au pouvoir et bienvenue à la démarche intellectuelle, à la bataille des idées. Exit la luttes des places ! À droite, on veut y croire !
La droite n’a pas inventé le pétrole mais elle aura des idées et celui qui incarne cette révolution c’est François-Xavier Bellamy, tête de liste et tête bien faite. Il a 33 ans, il est philosophe et adjoint au maire de Versailles. Il est l’auteur d’un essai Demeure, réflexion sur le mouvement perpétuel de notre époque.
Conservateur assumé, il souligne "Le changement c’est un mouvement entre deux période de stabilité". Pour lui, être en marche pour marcher mène au chaos.

Bellamy est persuadé que la droite ne peut se contenter de réclamer en boucle moins d’impôts et mois de prélèvements obligatoire, c’est l’assurance de rester au fond du trou électoral.
Et voilà que cela fonctionne...

Conclusion, le jeune Bellamy commence à agacer ceux qui ne voyaient en lui qu’un aimable jeune prof de philo inoffensif.

 

Parce que d’autres que lui ont compris que le renouvellement des idées est indispensable à droite ?

Il faut savoir que le parti LR a créé un lieu de réflexion : le carrefour des idées, animé par Guillaume Larrivé auteur d’un essai contre le macronisme.

Mais voilà que depuis quelques jours, c’est Bruno Retailleau (président des sénateurs LR et de Force Républicaine, le micro parti filloniste) qui est arrivé en librairie avec Refondation,
"Se refonder où s’effacer", dit Retailleau, persuadé que la droite peut disparaître car elle n’est toujours pas audible ni crédible.
Retailleau pose là un projet de reconquête présidentielle alors que Bellamy (l’homme sincère) perturbe le jeu et vient rappeler que le dégagisme est toujours à l’œuvre.

D’ailleurs, Laurent Wauquiez commence à regarder différemment ce jeune philosophe au visage d’enfant de chœur mais aux yeux de liquidateur politique
à la Une du Point cette semaine après celle du JDD.

"Dis Chef, il n’y aurait pas un problème ?", murmure-t-on autour du président de LR.
Car effectivement chez LR, on commence à se dire que Bellamy l’intellectuel qui veut réveiller la droite a certainement de la suite dans les idées.

Références ouvrages cités :
Le coup d’état Macron de Guillaume Larrivé aux éditions L’Observatoire
Refondation de Bruno Retailleau aux éditions L’Observatoire
Demeure de Francois-Xavier Bellamy chez Grasset