Tourisme spatial : qui seront les futurs Thomas Cook de l'espace ?

  • A
  • A
3:01
En attendant demain est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1 - Le 6h - 9h
Partagez sur :

Jeff Bezos, Richard Branson et Elon Musk ont pour ambition d'être les pionniers du tourisme spatial dans les années à venir.

Thomas Cook annonçait sa faillite ce lundi, victime du bouleversement du marché du voyage. Et ce n’est pas fini ! Demain, ira-t-on dans l’espace comme on fait aujourd’hui une croisière sur les océans ?

Sans doute ! Mais qui seront les Thomas Cook de demain ? les héritiers de ce génial transporteur australien qui invente dès 1845 les premiers voyages organisés à travers l’Europe puis les premières croisières sur le Nil. Aujourd’hui, alors que le tourisme de masse a essoré la planète, les pionniers du voyage spatial n’ont qu’une ambition : nous transporter à au moins à 100 kilomètres de la terre, au niveau de la fameuse ligne de Karman à partir de laquelle l’apesanteur se fait oublier.

Qui sont ces pionniers ?

Le plus sérieux c’est Jeff Bezos, il compte bien rafler ce nouveau business. L’homme le plus riche du monde et patron d’Amazon engloutit un milliard chaque année sur ses fonds propres dans la conquête de l’espace. Avec sa société Blue Origin, il a mis au point une fusée capable de transporter cinq personnes. Un vol test est prévu d’ici la fin de l’année et des vols commerciaux seront programmés dans la foulée au tarif compétitif de 200.000 dollars.
Son principal concurrent est un autre milliardaire, le britannique Richard Branson, créateur de Virgin Galactic. Pas de fusée chez lui mais un avion gros porteur qui lâche une navette spatiale, ce qui est plus risqué en matière de sécurité. Il en possède cinq qui sont stationnées dans son aéroport au milieu du désert du nouveau Mexique. Au catalogue, un vol de deux à trois heures pour passer cinq minutes en apesanteur. Le prix du billet est de 226.148 euros mais on compte déjà 600 candidats. Son premier vol avec touristes est prévu pour 2020.

Il ne faut pas oublier Elon Musk, le patron de Tesla ?

Le fanfaron de la bande ! Sa société Space X a promis un survol de la lune avant 2023 à un milliardaire japonais qui a gardé secret le prix de cette petite balade en orbite. Musk va avoir du mal à tenir son délai lui qui rêve aussi de conquérir Mars, mais bon là on a encore le temps.

Pour l’instant, il est simplement question d’aller-retour et pas encore de séjour dans l’espace ?

Le pari de Tim Alatorre (architecte designer) c’est de lancer le premier hôtel de l’espace. Présenté fin août aux États-Unis, c’est une sorte de grande roue de 190 mètres de diamètre avec des modules capables d’accueillir une centaine de touristes par semaine. L’hôtel sera doté d’une gravité artificielle afin de rendre le séjour plus facile. Il prévoit une ouverture en 2025.
En cas de faillite façon Cook, le rapatriement ne sera pas la même histoire. Il y aura beaucoup moins de monde mais ils seront perdus dans l’espace.