Le Renault Espace n’aura pas de successeur !

  • A
  • A
2:22
En attendant demain est une chronique de l'émission Europe Matin - 7h-9h
Partagez sur :

Les baby-boomers regardent le Renault Espace avec nostalgie, en se souvenant de leur jeunesse. Mais bientôt, la chaîne de production va définitivement s’arrêter.

Dieselgate, autophobie , moteur thermique détrôné par l’électrique et voiture autonome... Demain, le marché de l’automobile va être chamboulé avec la disparition de modèles "stars" de l’ancien monde.

Ni faire part, ni couronne et une inhumation en toute intimité. Renault n’a pas fait de bruit pour enterrer une de ses voitures culte, l’Espace, après 35 ans d’existence. Né en 1984 dans les ateliers de Matra, ce véhicule était révolutionnaire, complétement modulable avec ses fauteuils individuels et démontables.
L’Espace était le pionnier d’une nouvelle catégorie de voiture, le Monospace. Convivial, c’était un cocon dédié à la famille. Il n’avait pas de cockpit sportif pour jouer les pilotes mais des tablettes pour pique-niquer à l’intérieur au bord de la route et des sièges rabattables pour changer le bébé.
L’espace est le géniteur de tous les monospaces européens ( Scénic ou Picasso sharan) qui ont connu leur heure de gloire il y a 20 ans, avant de décliner.

Mais qui a tué l’espace ?

Le SUV, une invention américaine, un 4X4 un peu arrogant et parfois bling bling, haut sur pattes pour dominer le voisin dans le trafic. Les Chinois en raffolent, eux qui n’ont jamais eu de tendresse particulière pour les monospace avec leur enfant unique.
L’Espace n’est pas le seul à tirer sa révérence sur un marché automobile tourneboulé qui est prêt à sacrifier ses icônes. Toyota pourrait arrêter la production d’une légende encore vivante le Land Cruiser, un tout terrain qui depuis sa naissance en 1951 a sillonné toutes les pistes de la planète.

Demain, ce ne sont pas que des icônes qui vont disparaître mais carrément des marques ?

L’électricité rabat déjà les cartes avec Tesla qui bouscule l’ancien monde mais c’est la voiture autonome qui va tout chambouler. À l’avenir, il ne faudra pas maitriser le huit cylindres en V mais les capteurs et l’intelligence artificielle. À ce jeu-là, Google, Amazon ou uber seront peut-être mieux armés que Renault ou Mercedes. Mais, heureusement, il y aura toujours des puristes pour rouler en Espace et le modèle 84 sera alors vintage et collector.