Coupe du monde : journée de transhumance pour l'équipe de France

, modifié à
  • A
  • A
La vie en bleu  est une chronique de l'émission Bons baisers du mondial 
Partagez sur :

A la veille de son quart de finale contre l'Uruguay, l'équipe de France a quitté son camp de base à 60 kilomètres de Moscou pour rejoindre Nijni Novogorod, 500 kilomètres plus à l'est. Raymond Domenech, qui a connu cela en tant que sélectionneur, explique comment ce type de voyage s'organise.