La "low tech" en opposition à la high tech : des innovations simples qui s'inspirent de la nature

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Rendez-vous à la ferme est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1 - Le 6h - 9h
Partagez sur :

Une nouvelle enceinte audio en bois de Manguier, c'est simple et pas cher. On pourrait faire ça à partir de toutes les essences de bois, dans toutes les forêts.

L’un des objectifs du changement de vie de Fanny Agostini c’est aussi d’aller vers plus de simplicité même au niveau des équipements, elle prône d’ailleurs ce que l’on appelle la "low tech".

La "low tech" n’est pas un retour en arrière, Fanny Agostini ne va pas au lavoir du village pour laver ses vêtements et elle n’est pas prête à renoncer au lave-linge mais elle croit que l’on peut se passer de tout un attirail d’objets électroniques dans bien des cas. C’est ce que l’on appelle la "low tech" par opposition à la high tech. Il s’agit d’innovations simples et qui
s’inspirent de la nature. L’idée est de privilégier des objets du quotidien moins énergivores, favorisant l’artisanat local et surtout ne nous soumettant pas à l’obsolescence programmée.

L’objet très "low tech" ne risque pas de tomber en panne.

Impossible ! Ce sont des enceintes incassables et increvables qui n’ont pas besoin de pile, de bluetooth, de wifi, ni de prise de courant. Elles sont faites tout en bois et vont amplifier naturellement la musique par un procédé aussi basic que génial. La fibre du bois va venir raisonner dans deux tubes coniques jusqu’à multiplier par cinq la puissance du son originel. Des enceintes intelligentes qui s’adaptent à votre smartphone quel que soit le modèle. Et c’est là où il y a un techno-choc impensable entre la matière brute travaillée artisanalement et
le symbole de la modernité qu’est le smartphone, un mariage qui fonctionne. Fanny Agostini en a un à la maison et que ce soit pour les soirées ou juste pour la musique d’ambiance, ça fonctionne super bien et ça fait son.

Ils ont quand même un défaut ces haut-parleurs ?

Un point négatif très pénalisant qui nous fait radicalement sortir des critères de la "low tech", c’est que les seuls enceintes que Fanny Agostini a trouvé sont en bois de manguier ou en bambou. Pour le côté local, on y est pas du tout. Alors que Fanny Agostini en est certaine, cette idée lumineuse pourrait être déclinée avec toutes les essences bien de chez nous. Et dans ce cas-là, on pourra dire que l’idée est vertueuse jusqu’au bout.