Souveraineté : le gouvernement s'oppose à la vente de Photonis

  • A
  • A
2:09
© Europe 1
Le monde bouge est une chronique de l'émission Europe Matin - 7h-9h
Partagez sur :

C'est une conséquence indirecte de l'épidémie de coronavirus sur l'économie internationale. Les pays font valoir leur souveraineté dans certains domaines de productions stratégiques. La France par exemple s'oppose à la vente de Photonis à un groupe américain, pour ne pas être dépendant des Etats-Unis. 

Première illustration très concrète du retour du souverainisme en matière économique. Le gouvernement français s’oppose à la vente de Photonis (le spécialiste  français des lunettes à vision nocturne) à un groupe américain.

Photonis équipe l’armée française. Ses capteurs permettent de voir de nuit, pendant le combat. L’entreprise équipe également nos sous-marin nucléaire. Donc, pas question de voir les Américains s’emparer de cette technologie. Le gouvernement suspend la vente, le temps de trouver un autre acheteur, Français.

Pourtant, Axel, Photonis n’est pas la seule entreprise, au monde, à fabriquer des lunettes à infra-rouge. En quoi, est-ce réellement stratégique ?

Justement, l’épisode du coronavirus, et du manque de masques nous montre très bien, ce que veut dire la souveraineté. Un masque, ça n’est pas franchement de la haute technologie. Mais, on s’aperçoit que c’est très important d’avoir en France, des fabricants de masques. Ça permet de ne pas dépendre de l’extérieur. Et bien de la même façon, si l’entreprise Photonis appartient aux Américains, cela veut dire que l’Armée française dépendra des Américains pour ses équipements de combat.

Et puis, allons plus loin. Cette crise du coronavirus nous apporte un deuxième enseignement, en terme de souveraineté. On a tous bien vu que l’Allemagne était bien mieux équipée que la France, en respirateur, en masques et en tests. Pourquoi ? Parce que l’Allemagne a conservé sur son territoire, des usines et un savoir-faire industriel. Or, en l’occurrence, Photonis est installé à Mérignac, en Gironde, avec une usine à Brive-la-Gaillarde, en Corrèze. Raison de plus pour s’assurer que cette entreprise reste encrée en France, avec son savoir-faire.  

C’est typiquement le genre de situation où le politique doit l’emporter sur la logique économique et financière. C'est vrai que cette crise du coronavirus rend la chose encore plus évidente. Car on voit tous très bien, désormais, ce qui veut dire : être souverain et ne pas dépendre de l’extérieur.