L’Oréal lance une gamme bio

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Le monde bouge est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1 - Le 6h - 9h
Partagez sur :

Chaque jour, Axel de Tarlé fait un point sur l'économie.

L'Oréal lance une nouvelle marque bio.
Dans les cosmétiques aussi, les consommateurs veulent des produits plus "sains, et respectueux de l'environnement".

L'Oréal est confronté aux même difficultés que les géants de l'agro-alimentaire et notamment Coca Cola, Nestlé, Buitoni ou Herta, qui avaient bâti leur succès sur des grandes marques mondiales avec des process industriel.
Aujourd'hui, les gens préfèrent des petites marques locales, jugées plus authentiques avec une garantie bio, à la fois bonnes pour la planète et bonnes pour le corps.
On retrouve ce mouvement de l'alimentaire dans les cosmétiques.
L'Oréal doit donc gérer le même tournant tout comme Danone qui a fait émerger des petites marques comme les yaourts bio "Les Deux vaches" ou les biscuits "Michel & Augustins".
L'Oréal lance donc une nouvelle ligne "la provençale bio" (composée de déodorants, de gels et de crèmes)
Sur le visuel, on ne voit pas le nom L'Oréal. En revanche, le mot bio est écrit en gros caractère. L’Oréal joue à fond sur les leviers du bio et du local avec "La Provençale".

Derrière "La Provençale Bio", on trouve L'Oréal, numéro un mondial des cosmétiques. On est loin de la petite marque bio et locale de Provence. N’y a-t-il pas tromperie ?

C'est toute la difficulté de ces géants mondiaux.
Comment paraitre local quand on a des process mondiaux avec des usines mondialisées et un marketing mondialisé, à l'opposé de l'univers Bio.
Ce n’est pas simple mais les industriels ne peuvent plus tricher. De plus en plus, les consommateurs ont des applications pour vérifier la qualité du produit.
Dans l'alimentaire, il s’agit de Yuka. Pour les cosmétiques, les consommateurs utilisent QuelCosmétic (UFC-Que Choisir) pour voir s'il y a des parabens ou des perturbateurs endocriniens.
L'Oréal doit donc négocier ce virage bio s'il veut rester numéro un mondial.

On fait attention à ce qu'on met dans son assiette, on fait désormais également attention à ce que l'on met sur sa peau.