Les étudiants étrangers devront payer plus cher pour l’Université

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
L'édito économique d'Axel de Tarlé est une chronique de l'émission Deux heures d'info
Partagez sur :

Chaque jour, Axel de Tarlé fait un point sur l'économie.

Les étudiants étrangers devront payer plus cher pour accès aux universités françaises.

Le prix devrait être au moins multiplié par 16 pour les étudiants étrangers hors Union européenne qui paient aujourd'hui 170 euros en licence. À la rentrée prochaine, ce sera 2.770 euros soit 16 fois plus. Et encore, cette somme ne représentera que le tiers du coût réel d'une année scolaire.
Il faut néanmoins préciser une chose importante, cette mesure ne concerne que les étudiants étrangers hors Union européenne.
En France, 45% des étudiants étrangers viennent d’Afrique, 19% de l’Union européenne, 16% d’Asie, 9% d’Amérique et 4% du Moyen-Orient.

Édouard Philippe assume cette mesure "Un étudiant étranger fortuné paie les même droits d'inscription qu'un étudiant français peu fortuné dont les parents résident, travaillent et paient des impôts en France depuis des années".
Les syndicats étudiants (Fage & Unef) protestent vivement. Ils estiment que la France impose une sélection par l'argent et que l'on va se priver d'étudiants talentueux mais qui n'ont simplement pas les moyens.
La réponse du gouvernement est simple, le nombre de bourses va être triplé de 7.000 à 21.0000.

En fait, la faculté met fin à une exception. À l’étranger, les cursus coûtent très cher mais en France dans les écoles de commerces ou d'ingénieurs, les étrangers paient plus cher que les étudiants Français.
Exemple à Polytechnique où les extra-européens payent 15.000 euros par an contre 12.000 euros pour les autres.
Paradoxalement, avec ce prix plus élevé, Édouard Philippe espère une montée en gamme. Le gouvernement espère attirer à terme 500.000 étudiants étrangers contre 324.000 aujourd'hui.