La CFDT devient le premier syndicat de France devant la CGT

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Le monde bouge est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1 - Le 6h - 9h
Partagez sur :

Chaque matin, Axel de Tarlé décrypte l'une des actualités économiques marquantes du jour.

Une page se tourne dans l'histoire du syndicalisme français.
Pour la première fois, la CFDT devient le premier Syndicat de France devant la CGT.

Ça n'était jamais arrivé depuis le création de la CGT, en 1895. Ce mardi, les résultats des élections professionnelles sont tombés dans la fonction publique.
La CGT reste toujours en tête dans le secteur publique mais elle recule. Si bien que si l’on fait la moyenne du secteur Public et du secteur Privé, c’est bien la CFDT qui arrive en tête.

C'est la victoire d'un syndicalisme dit "réformiste", force de proposition, et qui peut effectivement se targuer d'avoir obtenu des résultats concrets comme la complémentaire santé dans le secteur privé, le compte pénibilité ou même les 35 heures.
À l'inverse, c'est une claque pour la CGT qui ne peut pas se targuer d'avoir obtenu de tels résultats par la confrontation avec les grandes manifestations, notamment à la SNCF ou contre la réforme de retraites, ne servent plus à rien.
Humiliation suprême, les "gilets jaunes" viennent d'obtenir pour 10 milliards de mesures sociales. Beaucoup se demandent donc à quoi sert la CGT ?

Cette victoire de la CFDT est-elle une bonne nouvelle pour le gouvernement ?

C'est une bonne nouvelle pour faire la réforme de la fonction publique et la réforme des retraites. Il faut d’ailleurs se rappeler que le principe de la "retraite à point" d'Emmanuel Macron est une revendication de la CFDT.
Mais, ne nous y trompons pas, ce n'est pas la CFDT qui progresse mais la CGT qui recule et tout le syndicalisme en général.
Pour la première fois, lors de ces élections professionnelles, moins d'un fonctionnaire sur deux est allé voter.
On voit bien là le délitement des corps intermédiaires, des syndicats qui sont pourtant bien utiles pour canaliser la colère des travailleurs.
On réalise tous, à posteriori, la qualité et l'efficacité du service d'ordre de la CGT, capable d'organiser des manifestations monstres avec un million de personnes dans la rue, sans aucun dérapage, ni vitrine brisée ou voiture brûlée.
Rien que pour ça, chapeau la CGT !