Google va envahir les voitures Renault !

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Le monde bouge est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1 - Le 6h - 9h
Partagez sur :

Chaque matin, Axel de Tarlé décrypte l'une des actualités économiques marquantes du jour.

Coup de Tonnerre dans le monde de l'Automobile.
Renault passe un accord mondial avec Google qui va pouvoir offrir tous ses services dans les voitures.

Pour l'instant, les constructeurs automobile faisaient barrage à Google.
Personne ne voulait voir l'ogre Google pénétrer les voitures ou le tableau de bord pour guider l'automobiliste, lui donner des conseils et collecter des données.
Chaque constructeur a donc bricolé son propre service GPS. Chez Renault, c'était TomTom mais c'est fini. Carlos Ghosn a craqué et signé un accord mondial avec Google qui va envahir, non seulement les voitures Renault, mais aussi toute l'alliance Nissan et Mitsubishi.
Puisqu'ensemble, l'alliance Renault-Nissan-Mitsubihi est n°1 mondial de l'automobile avec plus de 10 millions de voitures produites chaque année. C'est donc un accord planétaire entre les deux n°1 mondiaux de l'automobile et de l'internet.

Concrètement, qu'est ce que ça va changer dans les voitures ?

Tous les services Google seront disponibles à bord. On pense bien sûr au service GPS avec la cartographie Google mais également tous les contacts téléphone, mail et musique.
En fait, c'est tout l'univers de notre smartphone que l'on va retrouver, sans rupture, dans notre voiture.
Pour Google, c'est une chance incroyable de pouvoir faire toujours plus de publicité. Par exemple, si vous aimez les Sushi, Google va vous conseiller de prendre la première sortie à droite où il y a un excellent restaurant japonais.
Donc, plus de publicités, mais aussi toujours plus de données sur nos habitudes et notre conduite pour Google.

Et pour Renault, quel est l'avantage ?

Renault écoute ses clients. Or, le service internet le plus populaire au monde s'appelle Google.
À tel point que beaucoup ont installé leur téléphone portable dans leur voiture avec un petit support flexible sur le pare-brise pour suivre Google. Autant carrément satisfaire l'automobiliste et lui proposer directement Google dans le tableau de bord.
En fait, à chacun son métier, c'est la conclusion à laquelle est arrivée Renault.
Google c'est le numérique et Renault, la mécanique automobile.