Gmail devient payant alors que "l'ADN de Google, c'est la gratuité"

  • A
  • A
2:34
© Europe 1
Le monde bouge est une chronique de l'émission Europe Matin - 7h-9h
Partagez sur :

Axel de Tarlé se penche sur une nouvelle décision de Google : rendre l'accès payant à Gmail, sa messagerie électronique, lorsque ses utilisateurs dépassent quinze giga octets.

Google invite, de plus en plus, les abonnés Gmail - sa messagerie électronique - à basculer sur son offre payante s'ils veulent continuer à recevoir leurs e-mails.

Depuis des années, Google nous attire avec ses services gratuits. Gmail pour les emails, les photos également, ou les documents. Sauf que les gens ont de plus de photos et d'e-mails et donc, la générosité de Google a des limites. Quand vous avez atteint 15 giga octets - vous pouvez regardez tout en bas de votre boîte de réception, où vous en êtes - il vous faut passer sur l'offre payante "Google One" à 1,99 euros par mois si vous voulez continuer à recevoir vos emails.

Ce sont quand même des méthodes assez spécieuses : Au début on vous donne la "came" gratuitement, et une fois que vous êtes bien accroc, que vous avez basculé toutes vos photos, et tous vos contacts. On vous fait payer.

Google France, hier soir, n'était pas capable hier soir de me dire combien d'Internautes en France avait ainsi basculé sur l'offre payante.  Mais faites le petit calcul : un milliard de personnes ont Gmail dans le monde donc si 10 % d'entre eux passent en payant, ça rapportera deux milliards d'euros, chaque année, à Google. 

Même si, on peut comprendre que l'espace de stockage n'est pas infini. D'ailleurs, Apple également fait payer pour son espace de stockage (99 centimes par mois).

La différence, c'est qu'avec Apple, on sait qu'on évolue dans un système fermé et payant. Alors qu'avec Google, on nous a toujours expliqué que c'était gratuit. L'ADN de Google, c'est la gratuité. C'est d'ailleurs l'un de ses arguments pour se protéger contre les appels au démantèlement.

Pourquoi critiquer un monopole dès lors que son service est gratuit ? Le consommateur est ravi si c'est gratuit ! Cet argument est en train tomber. Google donne des munitions à ses ennemis. Et si cette offre payante était la tombe de Google ?