Etats-Unis : "Les nouvelles générations sont pauvres et socialistes"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Le monde bouge est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1 - Le 6h - 9h
Partagez sur :

Chaque jour, Axel de Tarlé fait un point sur l'économie.

L'économie avec Axel de Tarlé. Selon le Wall Street Journal, aux Etats-Unis, les nouvelles générations sont "pauvres" et socialistes.

Oui, c'est un article qui s'est intéressée à ce qu'on appelle les "millenials", la génération née dans les années 1980, et au début des années 1990, précisément 1981-1996. Génération qui a actuellement 30 ans, qui est pleinement dans la vie active. Le Wall Street Journal écrit que cette Génération "Se trouve dans une situation financière pire que celle de toutes les générations qui les précèdent"

Les chiffres sont impressionnants :

- Salaire : 18 % de moins - à inflation constante - que la génération précédente au même âge.

- Patrimoine : 30 à 40 % de moins, avec une moyenne à 92.000 dollars, soit 83.000 euros.

Pourquoi ces chiffres ? Tout d'abord au niveau salarial, cette génération a été fauchée par la crise de 2008, et les emplois sont de moindre qualité.  Sur le plan patrimonial, cette génération arrive après la hausse des actifs, qui n'a pas pu profiter de la hausse des prix de l'immobilier. On le voit en France, un jeune de 30 ans qui veut acheter, c'est hors de prix. La conséquence de tout ça, c'est que cette génération compte moins de propriétaires. Le chiffre se situe autour du tiers, alors qu'avant au même âge, c'était la moitié.

Mais ce qui est plus grave, c'est que cette insécurité financière a des conséquences sociétales : on se marie moins, et on a moins d'enfants. Le taux de natalité est tombé à son plus bas niveau depuis 32 ans. Le Wall Street Journal rapporte ce témoignage tout bête d'une jeune femme de 32 ans : "Si je n'ai pas les moyens de me payer une maison, je ne peux certainement pas me permettre d'avoir des enfants." Conséquence de cette précarité montante. Cette jeune génération, et c'est le Wall Street Journal qui le dit dans un pays ou le mot est tabou, cette jeune génération devient socialiste.

Un sondage Gallup révèle que les "millenials" favorisent d'une courte tête le socialisme par rapport au capitalisme. C'est une énorme claque dans le pays du capitalisme. D'où le succès des figures politiques comme Bernie Sanders, ou Alexandria Ocasio-Cortez.