Chômage, des bons chiffres en trompe-l’œil

  • A
  • A
1:54
Le monde bouge est une chronique de l'émission Europe Matin - 7h-9h
Partagez sur :

Les chiffres du mois de mai témoignent d’une forte hausse de l’emploi en CDD. C’est le retour de l’emploi précaire. Le Covid-19 dissémine le virus des inégalités... avec baisse de revenu pour les uns et gains sur patrimoine pour les autres (via les injections de liquidité de la BCE).

Baisse historique du nombre de chômeurs le mois dernier. Mais, attention, il s’agit d’une baisse en trompe l’œil ! Ces chiffres traduisent, avant tout, une précarisation du monde du travail. Pôle emploi a comptabilisé 150 000 chômeurs de moins, le mois dernier. Excellente nouvelle. Sauf que ces personnes n’ont pas disparu des statistiques...Elles ont simplement réussi à décrocher un petit boulot, quelques heures de CDD. Mais, elles sont toujours inscrites à Pôle Emploi…mais dans la catégorie "personne ayant exercé une activité réduite".

Donc, malheureusement, on voit bien qu’on est face à une économie fragile, faite de contrats courts et de précarité.

Et c’est malheureusement  l’une des caractéristiques de ce virus…qui est en train de creuser les inégalités au sein de la société… L’INSEE le disait la semaine dernière…Ceux qui pendant le confinement ont subi des baisses de salaires se trouvent dans le bas de l’échelle…Alors que les plus favorisés, eux, ont pu continuer à travailler, et n’ont subi aucune baisse de salaire. Au contraire, ils ont pu épargner. Car, le covid dites-vous, va aussi accentuer les inégalités de patrimoine.

Pourquoi ?... Expliquez-nous ?

Oui, les 200 à 300 Milliards d’euros que le gouvernement a emprunté à la Banque Centrale Européenne pour soutenir l’économie…C’est ce qu’on appelle des liquidités…un peu comme si on rajoutait des sceaux d’eau dans la baignoire. Or, on le sait très bien…Cet excès d’argent en circulation…va finir par se loger dans…les actifs : la Bourse, l’immobilier Donc, vous voyez, comment les milliards de la Banque Centrale Européenne vont encore faire grossir les patrimoines. Oui, avec ce covid : on a des pertes de revenus au bas de l’échelle et des gains en patrimoine, en haut de l’échelle. Donc, oui, cela polarise un peu plus la société, les générations également. Imaginez le jeune qui débarque sur le marché du travail…. pas de boulot, mais des loyers toujours plus élevé. D’où, d’ailleurs, la volonté du gouvernement, de mettre le paquet sur l’emploi des jeunes.