2018 : une année record pour le tourisme selon l'Insee

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
L'édito économique d'Axel de Tarlé est une chronique de l'émission Deux heures d'info
Partagez sur :

Chaque jour, Axel de Tarlé fait un point sur l'économie.

Année record pour le tourisme en France en 2018.

Selon les chiffres de l’Insee qui comptabilise les nuits passées par les touristes français et étrangers dans les hôtels, campings, villages vacances et auberges de jeunesse, la France a vécu une année record en matière de tourisme en 2018.
On compte 438 millions de nuitées, soit neuf millions de nuitées en plus et une augmentation de 2,2%.

Dans le détail, ce sont les touristes étrangers qui progressent de 5,4% contre 0,8% pour les touristes français.
Ce record montre bien le dynamisme du tourisme et prouve qu'il y a de la place pour tout le monde.
La France enregistre une fréquentation record dans les hôtels "malgré la concurrence des hébergements individuels proposés par des particuliers via des plateformes internet". Ce record de l’hôtellerie est porté par les étrangers (avec une augmentation de 7,6%), les étrangers se sentant plus en sécurité dans les hôtels.
L’Insee note une augmentation de 16% des touristes américains, de 6% des touristes britanniques et de 9% des touristes allemands.

Le camping enregistre également un large succès avec 0,8% de touristes supplémentaires grâce aux étrangers (+ 2,5%) et à une offre différentes des logements Airbnb. Les camping sont montés en gamme et commencent à ressembler à des clubs de vacances, avec jeux aquatiques et animations.
Après les Français, ce sont les Hollandais, les Allemands, les Anglais et les Belges qui sont friands de camping.

Le tourisme représente un réel enjeu économique de 54 milliards, soit autant que les exportations du secteur aéronautique, c’est une richesse qui entrent sur le territoire.
Les points forts de la France sont donc l’aéronautique et le tourisme.
L’année 2019 pourrait cependant être touchée par l’effet Gilet jaune. Depuis décembre dernier, on constate une baisse de 1,1% du tourisme sur l'ensemble du territoire et de 5,3% à Paris.