Lessive : une machine à laver où l’on peut mélanger les couleurs sans aucun risque

  • A
  • A
1:35
L'innovation du jour est une chronique de l'émission Europe Matin - 5h-7h
Partagez sur :

Chaque jour, Anicet Mbida nous fait découvrir une innovation qui pourrait bien changer notre façon de consommer. Ce lundi, il s'intéresse sur une machine à laver révolutionnaire. Elle contient un tambour séparable en plusieurs compartiments pour pouvoir mélanger les couleurs.

L’innovation du jour pourrait bien simplifier les lessives. Il s’agit de la première machine à laver où l’on peut mélanger les couleurs sans aucun risque.

Des serviettes rouges mélangées avec des T-shirts blancs qui, à la fin, ne deviennent pas roses… Pourquoi ? Tout simplement parce que le tambour de la machine peut être divisé en plusieurs compartiments. C’est une idée toute simple, on se demande pourquoi personne n’y a pensé avant.

Il faut s’imaginer un lave-linge à hublot classique. Mais dont le tambour peut être segmenté en deux ou trois avec de grandes plaques en métal. Certes, il faudra toujours trier son linge, soit par couleurs, soit par matières. Mais plutôt que de faire des lessives différentes, on pourra laver ensemble les jeans, les pulls et les chemises sans qu’ils se mélangent. Car chacun va rester protégé dans son propre compartiment. Du coup, on ne fera plus qu’une lessive là où on en faisait trois. Ce qui fait faire des économies d’eau et d’électricité.

Mais si on divise le tambour, cela fait moins de place pour les draps ou les couettes par exemple.

Non, parce que les plaques sont amovibles. Si on a vraiment besoin de place, on les enlève et on retrouve un grand tambour classique.

Autre avantage des compartiments : ils vont aussi protéger les vêtements les plus fragiles, un peu comme les sachets que l’on utilise pour éviter que les fermetures éclair n’abîment la dentelle.

C’est une technique que l’on doit à Wanki Kim, un designer industriel coréen. Il est en contact avec plusieurs fabricants d’électroménagers. C’est une option que l’on pourrait retrouver sur les lave-linges dès le début de l’année prochaine.