FoodTracker : une application capable de reconnaître les valeurs nutritionnelles d’un plat à partir d’une simple photo

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
L'innovation du jour est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1 - Le 6h - 9h
Partagez sur :

Grâce à l'application FoodTracker, on pourra désormais mieux surveiller notre alimentation en scannant nos assiettes.

Jusqu’ici, photographier son plat au restaurant ne servait pas à grand-chose. Avec l’innovation du jour, on aura désormais une bonne raison de le faire. Il s’agit d’une application capable de reconnaître les valeurs nutritionnelles d’un plat, à partir d’une simple photo.

On pourra même carrément scanner sa nourriture en passant l’appareil photo au-dessus de l’assiette (même pas besoin de prendre la photo). Il va analyser l’image en temps réel, puis nous dire "Attention ! Ce type d’entrée n’est pas une bonne idée si tu veux surveiller ton diabète" ou encore "Non, il y a des féculents. Vu ce que tu as mangé hier soir, il vaut mieux l’éviter si tu veux perdre quelques kilos".
Cela fonctionne un peu comme l’application Yuka, celle qui donne les valeurs nutritionnelles en scannant le code barre des produits. Sauf qu’ici, elle récupère ces valeurs en analysant l’image du plat.

Est-ce vraiment fiable ?

Précisons tout d’abord qu’il ne s’agit pas d’une énième application gadget, comme il y en beaucoup dans les App Store. C’est le résultat d’une recherche très sérieuse réalisée à l’Université McGill au Canada. D’après leurs tests, elle fonctionne plutôt bien sur les plats simples et les produits bruts (tomate, œufs, spaghettis bolognaise, salé aux lentilles). En revanche, ils reconnaissent avoir plus de mal avec les sauces et certains mélanges.
C’est la première fois que l’on arrive à faire ce type d’analyse en temps réel, c’est-à-dire sans rien envoyer sur internet (donc sans pister tout ce que l’on fait). C’est aussi la première fois que l’on parvient à estimer les quantités rien qu’avec la photo. Jusqu’ici, il fallait rentrer ces informations à la main.
L’application s’appelle FoodTracker. Elle est actuellement en test. La version définitive devrait arriver début janvier.