Ehpad : un simulateur de vieillissement afin que le personnel puisse se mettre dans la peau d’une personne âgée de 80 ans

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
L'innovation du jour est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1 - Le 6h - 9h
Partagez sur :

Anicet Mbida nous offre chaque matin ce qui se fait de mieux en matière d'innovation.

Se déplacer, se coiffer ou se servir à boire, autant de petits gestes du quotidien qui peuvent devenir difficiles pour les personnes âgées. Bien souvent, on n’en a pas conscience. C’est pourquoi il existe désormais des simulateurs de vieillesse qui nous mettent dans la peau d’une personne âgée. À quoi ça ressemble ?

Il s’agit d’un équipement complet, avec des sur-chaussures qui rendent la démarche hésitante, des genouillères, des dossards qui ajoutent de la raideur aux articulations, à la colonne. Aujourd’hui, on est même capable de reproduire des tremblements dans les mains, des pertes d’audition ou de la vue (acouphènes, glaucomes, cataracte, etc.). Donc on peut vraiment se rendre compte de ce que vit une personne de 80 ans quand elle essaie de se lever, d’ouvrir une boîte ou d’utiliser un téléphone portable.
C’est très important pour les familles. Mais aussi pour les aides-soignants et le personnel des maisons de retraite. Cela peut les aider à modifier leur façon de travailler, prévenir les négligences et à être un peu plus patients, plus indulgent avec nos ainés.

Qui est-ce qui propose ce type de simulateurs ?

En général, ce sont des associations d’aide aux personnes âgées. Ils sensibilisent les familles ou organisent des jeux de rôles dans les maisons de retraite. On les utilise aussi pour la formation. Par exemple, des étudiants en gérontologie ou des designers qui conçoivent des produits pour les séniors.
Cela parait tout bête, mais on peut difficilement prétendre améliorer le quotidien des personnes âgées si on ne fait pas l’effort de d’abord comprendre ce qu’elles vivent.