Alimentation : des pâtes plates qui reprennent leur forme au contact de l'eau

  • A
  • A
1:40
L'innovation du jour est une chronique de l'émission Europe Matin - 5h-7h
Partagez sur :

Chaque jour, Anicet Mbida nous fait découvrir une innovation qui pourrait bien changer notre façon de consommer. Ce vendredi, il s'intéresse à des pâtes totalement plates qui reprennent leur forme une fois dans l’eau. Elles nécessitent moins d’emballage et permettent de faire des économies de transport.

On innove dans l’alimentation ce matin. Bientôt, toutes les pâtes pourraient ressembler à des tagliatelles. Elles seront toutes plates mais elles reprendront leur forme une fois cuites.

Vous connaissiez les meubles livrés dans des paquets ultraplats pour prendre le moins de place possible ? Bientôt, ce sera la même chose avec les paquets de pâtes.

Dans un sachet de macaronis, il y a près de 70% de vide. Cela fait énormément d’espace perdu. Du coup, pendant le transport, cela occupe beaucoup de place pour rien et on consomme plus de carburant. D’où cette idée d’un nouveau processus pour fabriquer des coquillettes, des tortis, des pâtes papillon totalement plates mais capables de se transformer et de reprendre leur forme, une fois plongées dans l’eau.

Elles peuvent vraiment reprendre n’importe quelle forme ? Même les plus insensées ?

Non, uniquement ce qui peut se déplier à plat. On pourra facilement faire des pâtes tube ou cône, mais pas des pâtes alphabet par exemple. C’est une technique développée par des transfuges du MIT. Elle fonctionne en ajoutant de la cellulose et en jouant sur la densité à certains endroits, pour pouvoir contrôler la déformation dans l’eau.

Cela va réduire la taille du paquet pour le transport, mais également l’emballage et les plastiques. On imagine aussi l’utiliser dans le vrac pour avoir moins d’espace perdu. Ils ont même mis au point des spaghettis qui ressemblent à des lasagnes, et qui se subdivisent une fois dans l’eau.

Ça fera certainement bizarre d’avoir des pâtes qui sont impossibles à distinguer tant qu’elles ne sont pas cuites.