17:33
  • Copié
SAISON 2021 - 2022

Découvrez l’histoire d’Henri Charrière, dit "Papillon", ancien bagnard qui raconte dans ses mémoires comment il a réussi à s’échapper de la plus effroyable des prisons françaises du XXe siècle : le bagne de Saint-Laurent en Guyane. En 1934, Papillon s’échappe du bagne avec deux de ses camarades. Après s’être débrouillés pour se retrouver à l’hôpital, ils ont assommé les gardes à l’aide des pieds d’un lit, et ont sauté par-dessus le mur de la prison pour rejoindre le détenu libéré qui les attendait avec son canot sur le fleuve. Mais l’annonce de leur évasion ne tarde pas à faire le tour de la prison et très vite, des recherches sont lancées… Quelles péripéties attendent Henri Charrière à l’issue de cette première cavale ? Dans cette seconde partie d’épisode produite par Europe 1 Studio, Clémentine Portier-Kaltenbach raconte la suite des aventures de Papillon, un homme en quête de liberté. 

Dans ce nouvel épisode du podcast "Au cœur de l’Histoire", Clémentine Portier-Kaltenbach poursuit son récit de l’épopée d’Henri Charrière, surnommé Papillon, ancien prisonnier du bagne de Saint-Laurent-du-Maroni en Guyane. Cachés sur le rivage en attendant que les recherches ne cessent, Papillon et ses camarades rencontrent un forçat libéré qui leur conseille d’aller sur l’Île aux Pigeons, la résidence forcée des lépreux, où personne ne les suivra. A partir de là, ils pourront s’équiper pour prendre le large et gagner les côtes de la Colombie. Si la chance leur sourit… Ce récit est une production Europe 1 Studio.

 

Vous voulez écouter les autres épisodes de ce podcast ?

>> Retrouvez-les sur notre site Europe1.fr et sur Apple PodcastsSpotifyDeezerAmazon musicDailymotion et YouTube, ou vos plateformes habituelles d’écoute.

>> Retrouvez ici le mode d'emploi pour écouter tous les podcasts d'Europe 1

 

 

 

"Au cœur de l'histoire" est un podcast Europe 1 Studio

Ecriture et présentation : Clémentine Portier-Kaltenbach

Production : Europe 1 Studio

Réalisation : Christophe Daviaud

Diffusion : Eloïse Bertil

Graphisme : Sidonie Mangin