Une start-up française a créé une application pour réduire les acouphènes

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
L'entreprise Immersive Therapy a mis au point une application, Diapason, qui permet de réduire les acouphènes. Au micro de Raphaëlle Duchemin, Lilian Delaveau, son cofondateur, explique son fonctionnement.
LA FRANCE BOUGE

Des bourdonnements, des sifflements et une qualité de vie affectée. Plus d'un quart des Français souffre d'acouphènes, soit 14 à 17 millions de personnes, dont 2 à 4 millions de manière permanente, selon un sondage Ifop réalisé début mars. Si aujourd'hui, il n'existe pas de traitements pour guérir ces bruits parasites, des solutions existent pour les limiter.

Objectif : baisser le volume de l'acouphène. C'est d'ailleurs l'objectif de Diapason, une application créée par l'entreprise Immersive Therapy. "Notre démarche est de créer un moyen d'accès à des thérapies simples et efficaces pour les acouphènes chroniques, ces sifflements qui gênent et occupent toute la pensée", explique jeudi Lilian Delaveau, invité de La France Bouge, sur Europe 1, à l'occasion de la journée nationale de l'audition. "Cela ne veut pas dire que l'application va guérir les personnes qui en souffrent mais elle va les aider à améliorer leur qualité de vie en baissant le volume de l'acouphène et en lui permettant de mieux glisser dans l'oubli."

>> De 13h à 14h, La France bouge avec Raphaëlle Duchemin sur Europe 1. Retrouvez le replay de l’émission ici

Faire entendre un son pour limiter celui des acouphènes. L'application, qui s'installe sur smartphone, s'utilise de différente façon. Elle va d'abord diagnostiquer l'intensité des bruits entendus puis va proposer des programmes thérapeutiques pour un coût de 13 à 20 euros par mois. "Par exemple, on fait entendre un son qui va aider à limiter celui des acouphènes. C'est une forme de rééducation appelée thérapie sonore", détaille Lilian Delaveau au micro de Raphaëlle Duchemin.

Chaque programme, qui dure moins de 5 minutes par jour, doit au bout de plusieurs mois permettre d'améliorer l'humeur, le sommeil et la concentration de l'utilisateur. "On a élaboré ça sous forme de petit jeu car se mettre à écouter un autre son quand on entend déjà un sifflement toute la journée, ce n'est pas évident", complète le cofondateur.

L'application reconnue comme dispositif médical. L'an dernier, l'application a été reconnue comme dispositif médical par l'agence nationale de sécurité du médicament. Et Immersive Therapy espère que prochainement l'application sera recommandée par les ORL. "Depuis février, on a fait la démarche de rencontrer les médecins. Quand ils nous disent que leurs patients ressortent insatisfaits car ils n'ont pas pu leur apporter de solution, on se dit que Diapason est forcément un plus dans la prescription."

Europe 1
Par Clémence Olivier