Retraites : Comment va s'organiser la conférence de financement ?

, modifié à
  • A
  • A
1:29
© Philippe LOPEZ / AFP
Partagez sur :
Le Premier ministre a annoncé être "disposé à retirer" l'âge pivot de 64 ans en 2027 du projet de loi sur la réforme des retraites, tout en conservant le principe d'un âge d'équilibre dans le futur système. Il annonce également la mise en place d'une conférence de financement, réclamée par la CFDT, pour trouver les moyens d'un retour à l'équilibre financier du système en 2027

"Il faut savoir terminer une grève". Ce sont les mots d’Edouard Philippe. Le Premier ministre - invité dimanche soir du 20h de France 2 - le promet : "Nous allons aller au bout de cette réforme". Il en appelle à la responsabilité des grévistes et estime que le compromis qu’il a proposé ce week-end doit permettre de sortir du conflit. Ce compromis prévoit de suspendre le fameux âge pivot qui a tellement créé la polémique. Les partenaires sociaux ont trois mois pour trouver une meilleure solution.  Une conférence de financement va se tenir. Comment va-t-elle s’organiser ? Eléments de réponses.

Les partenaires sociaux vont se retrouver dès la fin du mois. Ils ont trois mois ? pas plus ? pour trouver un accord. Ça peut paraître long mais pour mener une telle négociation entre des partenaires parfois très éloignés dans leurs envies ? ça ne va pas être de trop. Surtout qu’ils restent sur un échec : Ils n’ont pas réussi sur l’assurance chômage il y a quelques mois.

"On doit être au rendez-vous si on veut être crédible"

La tâche s’annonce donc titanesque. Ils doivent trouver le moyen de faire environ 12 milliards d’euros d’économies d’ici 2027. Pour corser, le gouvernement a fixé ses lignes rouges : ne pas baisser les pensions et ne pas augmenter le coût du travail. "Il va donc falloir se montrer innovant", lâche un futur participant. "On doit être au rendez-vous si on veut être crédible", ajoute un autre. Ils vont travailler sur un cocktail de mesures très larges, par exemple un départ en retraite différencié en fonction de la pénibilité. S’ils y arrivent, le gouvernement intégrera par ordonnances ces propositions pour transcrire cet accord dans la loi.

Les débats vont être arbitrés par l’ancien directeur général de l’Agirc-Arrco. Mais attention : s’ils échouent, le gouvernement appliquera le fameux âge pivot. C’est à dire que tout le monde devra travailler en 2027 jusqu’à 64 ans pour avoir une retraite à taux plein