Assurance-chômage : de nouvelles règles à partir de vendredi

, modifié à
  • A
  • A
À partir du 1er novembre, de nouvelles règles s'appliquent pour l'assurance-chômage.
À partir du 1er novembre, de nouvelles règles s'appliquent pour l'assurance-chômage. © Philippe HUGUEN / AFP
Partagez sur :
Dès ce vendredi, une partie de la nouvelle réglementation de l'assurance-chômage s'applique, entre durcissement et ouverture de nouveaux droits. 
EUROPE 1 VOUS ACCOMPAGNE

C'est le 1er novembre que s'appliquent les nouvelles règles de l'assurance-chômage. Avant la seconde vague de la réforme sur le mode de calcul des indemnisations, le 1er avril 2020, Europe 1 fait le tour des changements qui s'appliquent dès ce vendredi. 

Tout d'abord, la durée requise pour pouvoir être indemnisé par Pôle Emploi : il faudra avoir travaillé 6 mois dans les 24 mois qui précèdent l'entrée au chômage, et non plus, comme jusque-là, 4 mois dans les 28 derniers mois. Deuxième tour de vis, des règles plus strictes pour recharger ses droits quand on reprend un travail après la fin de sa période d'indemnisation.

"Cela va encore plus me pénaliser", déplore ainsi Dominique au micro d'Europe 1. "Tous les matins, je me mets au travail à la recherche d'un emploi et c'est très difficile. La réforme de l'assurance-chômage est une double peine, puisque mon indemnité sera moins favorable." 

Et puis, même si cela concerne uniquement les salaires supérieurs à 4.500 euros brut : après six mois à taux plein, le chômeur subira un abattement de 30% avec un plancher fixé à 2.261 euros nets par mois.

Ces différents changements concernent les salariés qui perdent leur emploi à partir du 1er novembre. Si vous avez perdu votre emploi ces derniers jours, vous restez donc sous les anciennes règles.

Des nouveaux droits pour les indépendants et les démissionnaires

Mais ces premières mesures de durcissement s'accompagnent également de nouveaux droits pour certains. Ainsi, à partir du 1er novembre, les salariés démissionnaires ayant au moins cinq ans d'ancienneté dans leur entreprise pourront bénéficier de l'assurance-chômage pour réaliser un projet professionnel. Autre nouveauté, les travailleurs indépendants pourront toucher, sous certaines conditions, une indemnisation de 800 euros par mois pendant six mois. 

Europe 1
Par Olivier Samain, édité par Ugo Pascolo