EXCLUSIF - Palmarès des villes les mieux gérées : "l'Etat peut s'inspirer" du travail de certaines communes

, modifié à
  • A
  • A
Europe 1 et Le Point dévoilent en exclusivité le palmarès des villes les mieux gérées 7:22
Europe 1 et Le Point dévoilent en exclusivité le palmarès des villes les mieux gérées © Europe 1
Partagez sur :
A deux mois des élections municipales, Europe 1 et le Point publient en exclusivité les résultats d'une enquête de la Fondation pour la recherche sur les administrations et les politiques publiques (Ifrap) sur les comptes des 80 plus grandes villes de France. En tête de ce palmarès, divisé en quatre en fonction de la taille des communes : Villeurbanne, Boulogne-Billancourt, Colombes et Colmar. 
INTERVIEW

Europe 1 et Le Point dévoile jeudi le palmarès des 80 premières villes de France de plus de 64.000 habitants, classées selon l'état de leurs comptes. Pour la Fondation pour la recherche sur les administrations et les politiques publiques (Ifrap), qui s'est attachée à éplucher les dépenses de fonctionnement, les investissements, les impôts et les dettes des communes concernées, c'est Colmar (15,5/20) qui a la meilleure gestion, récoltant la meilleure note du panel. En tête de la catégorie des petites villes, la commune de la région Grand-Est "parvient à maintenir une dette par habitant assez faible alors qu'elle réussit en parallèle à maintenir un niveau d'investissement assez élevé", explique Agnès Verdier-Molinié, la directrice de du think-tank libéral. Ce qui fait de Colmar une ville plus vertueuse que l'Etat "qui pourrait s'en inspirer", selon elle.

Cette recette du succès s'applique également pour Villeurbanne (13,2/20), Boulogne-Billancourt (14,4/20) et Colombes (13,8/20), qui trustent les premières places des autres catégories. A savoir baisser les dépenses de fonctionnement pour garantir une meilleure capacité d'investissement. Et "l'étiquette politique ne joue pas tant que cela", à en croire Agnès Verdier-Molinié, puisque l'on retrouve deux maires de droite, un du centre, et un autre de gauche.

"Les maires ont une règle d'or à respecter : ne s’endetter que pour investir. Certains vont au bout du bout de cette logique, quand d'autres adoptent une approche différente, celle de l'autofinancement pour limiter les emprunts." C'est le cas par exemple de Versailles, citée en exemple pour son taux d'endettement par habitant, l'un des plus faibles du plateau (481 euros).

Autre tradition au sud

A l'inverse, le palmarès pointe du doigt le travail de certaines communes, qui ont du mal à trouver le bon équilibre. Nice (8,1/20), "investit peu (735 euros par habitant) par rapport au niveau de la dette par habitant (4.133 euros)", détaille Agnès Verdier-Molinié. Tours, dernière du classement des villes de moins de 150.000 habitants, est dans la même situation. Autre constat, plusieurs villes du sud de la France peinent à convaincre l'Ifrap qui les crédite d'une note plus que moyenne, comme La Seyne-sur-Mer, Cannes, Antibes ou Marseille. "Il y a une tradition de dépense de fonctionnement importante", éclaire sa directrice. Mais certaines parviennent tout de même à tirer leur épingle du jeu comme Toulon. 

Enfin, ville hors norme, Paris figure tout de même dans le classement des très grandes villes. La capitale, n'est que 17e avec une note en dessous de la moyenne (9,3). La faute notamment à une hausse de 35% de ses frais de fonctionnement (9,4 milliards d'euros), et à une note colossale en matière de dépenses de personnel (2,4 milliards d'euros). 

Le palmarès Ifrap des villes les mieux gérées

Les très grandes villes ( + 150.000 habitants)

1. Villeurbanne
2. Angers
3. Toulouse
4. Toulon
5. Bordeaux
6. Rennes
7. Reims
8.Nantes
9. Strasbourg
10. Lyon
11. Nîmes
12. Montpellier
13. Saint-Etienne
14. Lille
15. Le Havre
16. Dijon
17. Paris
18. Grenoble
19. Marseille
20. Nice

Les grandes villes (entre 107.565 et 150.000 habitants)

1. Boulogne-Billancourt
2. Annecy
3. Besançon
4. Limoges
5. Metz
6. Amiens
7. Brest
8. Mulhouse
9. Saint-Denis de La Réunion
10. Caen
11. Aix-en-Provence
12. Orléans
13. Le Mans
14. Rouen
15. Argenteuil
16. Clermont-Ferrand
17. Perpignan
18. Saint-Denis
19. Montreuil
20. Tours

Les villes moyennes (entre 80.000 et 107.565 habitants)

1. Colombes
2. Versailles
3. Cherbourg-en-Contentin
4. Saint-Paul
5. Nanterre
6. Roubaix
7. Courbevoie
8. Asnières-sur-Seine
9. Tourcoing
10. Créteil
11. Poitiers
12. Saint-Pierre
13. Vitry-sur-Seine
14. Aubervilliers
15. Nancy
16. Avignon
17. Rueil-Malmaison
18. Aulnay-sous-Bois
19. Dunkerque
20. Fort-de-France

Les petites villes (64.790 à 80.000 habitants)

1. Colmar
2. Quimper
3. Issy-les-Moulineaux
4. Noisy-le-Grand
5. Le Tampon
6. Mérignac
7. Saint-Nazaire
8. La Rochelle
9. Drancy
10. Ajaccio
11. Bourges
12. Champigny-sur-Marne
13. Béziers
14. Pau
15. Calais
16. Levallois-Perret
17. Antibes
18. Cannes
19. Saint-Maur-des-Fossés
20. La Seyne-sur-Mer

 

Europe 1
Par Cédric Chasseur