Michel et Augustin se lance dans le vrac : "On devait s’attaquer à ce marché-là"

  • A
  • A
Sébastien Guillon, DG de Michel et Augustin, était l'invité d'Europe 1. 3:35
Sébastien Guillon, DG de Michel et Augustin, était l'invité d'Europe 1. © Europe 1
Partagez sur :
Depuis le 20 avril, il est possible de retrouver la marque Michel et Augustin en vrac dans les magasins Day by day, pour les biscuits apéritifs. Sébastien Guillon, directeur général de Michel et Augustin, a expliqué jeudi sur Europe 1 pourquoi le vrac était un marché sur lequel il était stratégique de se lancer.
INTERVIEW

Le vrac, c'est pratique mais aussi stratégique : depuis le 20 avril, il est possible de retrouver quelques références de biscuits apéritifs de la marque Michel et Augustin en vrac dans les magasins de la chaîne Day by day. Alors que la nouvelle loi climat veut 20% de vrac dans les enseignes de la grande distribution, Sébastien Guillon, directeur général de Michel et Augustin, estime que le vrac était en effet un marché auquel la marque "devait s'attaquer", a-t-il confié sur Europe 1 jeudi. D'autant plus qu'avec la crise du coronavirus, l'entreprise a constaté un boom de la vente de ses gâteaux apéritifs (+45%).

Hausse de la demande des consommateurs

"On a deux moteurs : notre communauté, qui s’engage avec nous, et la tribu - les employés de M&A - qui ont de fortes convictions. Or si en 2018, dans les échanges avec les consommateurs, 0,2% des demandes concernaient le packaging, l’année suivante en 2019 c’était 2,2%, et mi-2020 quelque 6,7% des demandes concernaient le plastique, le suremballage !", a analysé le directeur général. "En parallèle, on a réalisé que la moitié de nos employés étaient acheteurs de vrac. (...) Donc on s’est dit qu’on devait s’attaquer à ce marché là."

Des chiffres qui ne sont pas propres qu'à la marque. Selon une étude dévoilée début mars par Nielsen pour le Réseau vrac, 40% des foyers achetaient en vrac avant le premier confinement et plus de la moitié des Français veulent trouver des marques en vrac dans les rayons. Le secteur a connu une croissance de 8% en 2020.

Même qualité à six semaines

Et Sébastien Guillon assure que la qualité du produit n'est pas altérée : "On a pris toutes nos références d’épicerie, on les a mises en condition vrac et on les a vérifiées toutes les semaines, et jusqu’à six semaines il n'y a aucune différence entre un gâteau qui a vieilli en vrac et un gâteau emballé". 

Sachant qu'un "pack de vrac qui fait 4 kilos en magasin Day by day dure en moyenne une ou deux semaines dans le magasin", le calcul était vite fait pour la marque. Depuis le 20 avril 2021, on peut donc trouver quelques références de produits apéritifs Michel et Augustin dans 73 magasins Day by Day, avant, peut-être, de nouvelles références de produits disponibles.

Le patron précise par ailleurs que, si "Michel et Augustin n'est historiquement pas une marque bio, il y a une attente de plus en plus forte chez le consommateur au même titre que des produits moins emballés. Donc on s’adapte et le bio est de plus en plus intégré dans nos réflexions."

Europe 1
Par Séverine Mermilliod