Le patron de Danone, Emmanuel Faber, sur la sellette

, modifié à
  • A
  • A
Emmanuel Faber, PDG de Danone, est sur la sellette. 1:32
Emmanuel Faber, PDG de Danone, est sur la sellette. © AFP
Partagez sur :
Emmanuel Faber, PDG de Danone, est en difficulté alors que son groupe gagne moins d'argent que les concurrents. Sa stratégie est contestée par des fonds d'investissement qui réclament son départ. Lors de la présentation des résultats pour 2020, vendredi, l'atypique patron a promis la reprise pour cette année.

C'est surement l'un des dirigeants les plus atypiques du CAC 40. On se souvient notamment d'Emmanuel Faber en juin 2016, devant des étudiants d'HEC, livrer un discours personnel et émouvant qui va devenir viral. Celui qui parle alors de "rendre le monde meilleur" et estime que "sans justice sociale, il n'y aura plus d'économie", est devenu PDG de Danone depuis le 1er décembre 2017. Mais aujourd'hui, le groupe agroalimentaire gagne moins d'argent que ses concurrents. Et des fonds d'investissement sont arrivés au capital pour demander des changements. Emmanuel Faber se retrouve donc sur la sellette.

"Faber tente de gérer une multinationale différemment"

Avec lui, c'est toute une stratégie qui est remise en cause. Le 26 juin 2020, Danone est devenu le premier groupe de cette taille à adopter le statut juridique d'entreprise à mission. Autrement dit, la société s'engage statutairement à poursuivre un but environnemental et social, à servir l'intérêt collectif, au-delà de ses objectifs financiers. Un symbole fort, qu'Emmanuel Faber justifie alors à longueur d'interviews dans les médias. "Il tente de gérer une multinationale différemment", raconte son entourage.

Mais aujourd'hui, Danone semble ralentir. La marge opérationnelle est tombée l'an dernier à 14%. Le chiffre d'affaires a reculé de près de 7%. À cause du Covid et de la fermeture des restaurants notamment, la division Eaux est en difficulté. La stratégie globale est remise en cause. Des fonds d'investissement sont donc arrivés au capital pour demander à Emmanuel Faber de partir.

Céder du pouvoir

"Il paie cher son côté que certains ont interprété comme donneur de leçons", note un proche. Alors qu'il y a quelques semaines, tout le monde démentait un possible départ, sa garde rapprochée est aujourd'hui beaucoup moins catégorique.

Dans l'entourage du PDG, beaucoup parient sur le fait qu'il va devoir céder du pouvoir. Emmanuel Faber pourrait être nommé président et incarner ainsi la vision de Danone. Cela impliquerait l'arrivée d'un directeur général d'ici à quelques semaines pour gérer le quotidien et faire les rationalisations demandées. L'un des proches de l'actuel PDG confirme ainsi à Europe 1 que des ventes dans le secteur de l'eau pourraient être envisagées. Même les historiques de Danone, comme le fils du fondateur, Franck Riboud, qui a longtemps dirigé le groupe, y seraient favorables. 

Europe 1
Par Emmanuel Duteil, édité par Margaux Baralon