La "prime Macron" devra être versée avant le 31 mars

  • A
  • A
Selon Benjamin Griveaux, cette prime concernera "4 à 5 millions de salariés".
Selon Benjamin Griveaux, cette prime concernera "4 à 5 millions de salariés". © PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :
Le porte-parole du gouvernement a précisé mercredi le calendrier de versement de la "prime exceptionnelle". Et confirmé l'adoption de la hausse automatique du Smic.

La "prime exceptionnelle" versée par les entreprises aux salariés rémunérés jusqu'à 3.600 euros devra être versée avant le 31 mars, elle concernera "4 à 5 millions de salariés", a annoncé mercredi le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux, à l'issue du conseil des ministres.

Jusqu'à 1.000 euros de prime. Un projet de loi présenté par le gouvernement doit permettre "aux entreprises de verser aux salariés rémunérés jusqu'à 3.600 euros une prime exceptionnelle jusqu'à 1.000 euros qui sera exonérée de toute charge sociale et de l'impôt sur le revenu et devra être versée avant le 31 mars 2019", a-t-il déclaré.

La hausse automatique du Smic adoptée. Le décret revalorisant le Smic de 1,5% au 1er janvier a par ailleurs été adopté lors du Conseil des ministres, a annoncé le porte-parole du gouvernement. Cette revalorisation mécanique portera, en brut, le Smic horaire de 9,88 à 10,03 euros et le Smic mensuel de 1.498,47 à 1.521,22 euros pour un temps plein, soit une hausse de 22,75 euros, a-t-il précisé.