"Gilets jaunes" : Pour Le Maire, la difficile équation pour trouver les 10 milliards d’euros

  • A
  • A
© Bertrand GUAY / AFP
Partagez sur :
Bruno Le Maire est l’invité du Grand Rendez-vous d’Europe 1, à 10h ce dimanche matin.

Le ministre des finances est en première ligne pour trouver les moyens de payer les mesures promises aux "gilets jaunes" sans pour autant laisser totalement filer le déficit. Un sacré jeu d'équilibriste...

"On sera surement au-dessus des 3%", reconnait Bercy. "Je vais faire le max pour rester autour des 3% de déficit".Voilà ce que répète depuis des jours Bruno Le Maire. Cette barre, c'est celle de la crédibilité de la parole française en Europe estime le ministre des Finances. Sauf qu’avec les 10 milliards d'euros lâchés pour calmer la grogne des "gilets jaunes", la France est aujourd’hui hors des clous."On sera surement au-dessus des 3%", reconnait-on à Bercy.

 

L'entourage de Bruno Le Maire assume : "Quand le pays est dans un tel état, le pire aurait été de mégoter. A nous de trouver le moyen de faire des économies ailleurs." Et à chaque fois, ce sont les mêmes recettes qui ressortent, des petits ajustements comptables, comme décaler des promesses de baisses d'impôts pour les grandes entreprises. Et puis, bien sûr, réduire la dépense publique et les dépenses de fonctionnement de l'Etat. Bruno Le Maire le dit à qui veut l'entendre : sans baisse des dépenses publiques, il ne pourra pas y avoir de croissance.

Problème : réduire la dépense publique veut dire enlever un peu d'argent à quelqu'un. Et en ce moment, le moins que l'on puisse dire c'est que ça n'a pas bonne côte...