En Chine, le coronavirus affole les marchés financiers

, modifié à
  • A
  • A
La Bourse de Shanghai a dévissé lundi au retour des congés du Nouvel an chinois. (Photo d'illustration) 2:00
La Bourse de Shanghai a dévissé lundi au retour des congés du Nouvel an chinois. (Photo d'illustration) © JOHANNES EISELE / AFP
Partagez sur :
Les Bourses de Chine continentale ont dévissé lundi, après les congés du Nouvel an dans le pays, en raison de l'épidémie de pneumonie due au coronavirus. Ces soubresauts étaient relativement attendus par les autorités chinoises qui avaient pris des meures en amont afin d'en limiter les effets, mais la croissance chinoise devrait tout de même en pâtir.
ON DÉCRYPTE

L'épidémie de coronavirus, qui a déjà fait 361 morts en Chine, a engendré d'importantes répercussions financières lundi dans le pays. À l'image de celle de Shanghai qui a complètement dévissé, les Bourses de Chine continentale ont enregistré leur plus forte baisse depuis la crise boursière de l'été 2015, mais ces soubresauts étaient relativement attendus.

Des marchés auparavant fermés

En raison des congés liés au Nouvel an chinois, les marchés du pays étaient en effet fermés depuis une dizaine de jours. Sur place, l'épidémie n'avait donc pas encore eu de véritable impact financier. D'où les très fortes variations de lundi concernant des entreprises très touchées par le coronavirus. Cela a par exemple été le cas pour les grandes compagnies aériennes China Eastern et China Southern dont les valeurs boursières se sont effondrées de plus de 10%. La journée a aussi été rude pour Foxconn, l'un des principaux fournisseurs du géant Apple, qui souffre de fermetures d'usines.

Pourtant, la Chine avait tenté de limiter la casse en amont. Les autorités du pays avaient ainsi repoussé un peu l'ouverture des marchés et soutenu financièrement l'économie en injectant de l'argent.

Inquiétudes pour la croissance

Mais la crise sanitaire devrait bien s'accompagner de conséquences énormes sur la croissance à cause des usines et magasins à l'arrêt. Cependant, le malheur n'est pour le moment pas vécu par toutes les entreprises chinoises. Les marques qui vendent des masques ou de équipements de protection contre le coronavirus se sont envolées à la Bourse chinoise.

Europe 1
Par Emmanuel Duteil, édité par Jonathan Grelier