Covid-19 : "Le seul moyen de sortir de la crise économique est de sortir de la crise sanitaire"

, modifié à
  • A
  • A
"L'économie ne cohabite pas avec le virus", rappelle Nicolas Bouzou. 2:33
"L'économie ne cohabite pas avec le virus", rappelle Nicolas Bouzou. © Europe 1
Partagez sur :
Au micro d'Europe 1, l'économiste Nicolas Bouzou a assuré que l'Etat avait les moyens d'un nouveau confinement, tout en confiant son inquiétude sur les conséquences d'un tel dispositif sur la santé mentale des Français. En revanche, assure-t-il, il serait illusoire de vouloir desserrer les restrictions sous prétexte de relancer l'économie.
INTERVIEW

La France doit-elle se résigner à un nouveau confinement ? Alors que l'apparition des variants britanniques et sud-africain continue de faire craindre aux autorités sanitaires et à l'exécutif une forte résurgence de l'épidémie de coronavirus, le Premier ministre Jean Castex a annoncé vendredi le renforcement de plusieurs restrictions afin de "tout mettre en œuvre pour éviter" ce nouveau confinement. Alors que la stratégie du gouvernement ne fait pas l'unanimité, l'économiste Nicolas Bouzou, invité samedi d'Europe 1, estime en tout cas qu'il est illusoire d'imaginer alléger les restrictions pour relancer l'économie.

"L'Etat a les moyens d'un troisième confinement", assure Nicolas Bouzou, rappelant que quand l'Etat français s'endette sur les marchés, "il le fait à des taux très bas". Cette dette, rassure-t-il, pourra être remboursée par la croissance. En revanche, l'économiste s'inquiète des conséquences au niveau psychologique d'un nouveau confinement, notamment pour les étudiants ou les dirigeants d'entreprise.

Mais alors que certains observateurs ou membres de l'opposition regrettent l'impact des restrictions sur l'économie, et plaident pour un allègement, cette vision ne convainc pas l'invité d'Europe 1. "J'entend beaucoup parler de cet équilibre entre l'économie et la santé, mais je ne pense pas que les choses se jouent exactement comme ça", répond-il, estimant que "l'économie ne cohabite pas avec le virus."

"La stratégie suédoise, ça ne marche pas"

"Dans tous les pays qui ont décidé d'opérer un relâchement des restrictions, ajoute le fondateur de la société d'études économiques Asterès, on a une remontée du virus et une dégradation de l'économie. Donc, le seul moyen de sortir de la crise économique et sociale, c'est de sortir de la crise sanitaire et pas de se dire qu'on laisse tomber la lutte contre la crise sanitaire pour permettre à l'économie de se reprendre". Cette approche, conclut-il, "ça ne marche pas, ca ne marchera jamais". 

Nicolas Bouzou insiste sur l'échec de certaines stratégies mises en place dans d'autres pays. "La stratégie brésilienne ou suédoise (...) ça ne marche pas. La récession en Suède est plus forte qu'au Danemark, alors que les restrictions sanitaires au Danemark sont plus fortes qu'en Suède." 

Europe 1
Par Antoine Terrel