Après avoir connu leur pire journée depuis 2008, les marchés financiers se redressent

, modifié à
  • A
  • A
Les marchés financiers ont affiché une nette reprise au lendemain d'un "lundi noir". 1:17
Les marchés financiers ont affiché une nette reprise au lendemain d'un "lundi noir". © AFP
Partagez sur :
Après avoir connu leur pire séance depuis 2008, les grandes places boursières ont entamé une reprise mardi. Les investisseurs attendent désormais des mesures des dirigeants et des banques centrales.
ANALYSE

Lundi, les principales places financières mondiales ont connu un véritables krach. New York, Paris, Londres ou encore Francfort perdaient environ 8% de leur valeur. Cependant, mardi à la mi-journée, le CAC40 était en hausse de 2,62%. Les autres marchés financiers affichaient également une relative reprise après la journée catastrophique de la veille.

Plusieurs raisons expliquent cette embellie. Tout d'abord, la chute de lundi était tellement vertigineuse qu'une sorte de rééquilibrage naturel s'est opéré le lendemain. Ce rebond technique est néanmoins favorisé par le contexte. En effet, les cours du baril de pétrole sont repartis à la hausse. Or, cette valeur a entraîné les nombreux décrochages constatés lundi.

Rassurer les investisseurs

Ce sont surtout les promesses de Donald Trump qui ont rassuré les investisseurs. Le président américain s'est engagé à mettre en place des mesures de grande ampleur pour soutenir l'économie face à l'impact du coronavirus. Il a notamment évoqué lundi "une coupe possible dans les taxes salariales", devant être discutée mardi entre des membres de son administration et des responsables du Congrès. Les mesures de l'occupant de la Maison-Blanche surviendraient après une baisse surprise des taux d'intérêt de la Banque centrale américaine de 0,5 point, et sa promesse lundi de porter à au moins 150 milliards de dollars les montants qu'elle injecte chaque jour dans le marché monétaire.

L'édifice demeure néanmoins fragile. Plusieurs événements seront scrutés de très près. Les dirigeants européens doivent tenir, mardi, une réunion en visioconférence pour apporter une réponse commune à l'épidémie. La riposte des banques centrales européennes est quant à elle attendue jeudi.

Europe 1
Par Carole Ferry édité par Antoine Cuny-Le Callet