Accord à 120 millions d'euros pour sauver le groupe en difficulté Arc

  • A
  • A
L'entreprise de verrerie est en difficulté depuis plusieurs années.
L'entreprise de verrerie est en difficulté depuis plusieurs années. © PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :
Les pouvoirs publics et les partenaires d'Arc international, leader mondial des arts de la table, ont conclu un accord lundi pour la transformation du groupe.

Un accord de financement de 120 millions d'euros a été conclu lundi afin de permettre la transformation du groupe verrier Arc International, en difficulté depuis plusieurs années, a annoncé le ministère de l'Économie dans un communiqué.

Quatre mois de négociations

Cet accord, crucial pour l'avenir de l'entreprise, a été obtenu au terme de "quatre mois de négociations" entre les pouvoirs publics et les partenaires du groupe verrier basé à Arques, dans le Pas-de-Calais, a précisé Bercy.

"Dans le cadre de cet accord, l'État s'engage, aux côtés de la région Hauts-de-France et de la Communauté d'agglomération du pays de Saint-Omer, à contribuer au tour de table en complément des ressources apportées par les partenaires" du groupe, ajoute le communiqué.

5.000 salariés en France

Selon Bercy, les ressources ainsi dégagées "doivent permettre au groupe de réaliser son plan Synergie 2020, qui vise à renforcer l'empreinte industrielle du groupe, en particulier en France où il emploie plus de 5.000 salariés". Les fonds permettront en particulier "de financer des investissements majeurs sur le site d'Arques, notamment dans les parties froides, afin de renforcer sa compétitivité", explique le ministère.

Le groupe Arc International, leader mondial des arts de la table, a été repris en 2015 par le fonds américain PHP, alors qu'il était proche du dépôt de bilan.