Retraites : les syndicats protestent

  • A
  • A
Partagez sur :

Les mesures visant à équilibrer les régimes de retraite complémentaire (Agirc/Arrco) ne doivent pas se limiter aux pensions, ont plaidé vendredi les syndicats lors d'une nouvelle séance de négociations sur le sujet, la CGT étant même opposée à toute contribution des retraités.
>> A LIRE AUSSI : Retraités : leur pouvoir d'achat menacé

"Les organisations ont fait des propositions. Nous sommes encore loin d'un accord. Nous souhaitons que les retraités les plus modestes soient épargnés, les efforts à fournir doivent être partagés", a déclaré à l'issue de la séance Jean-Louis Malys pour la CFDT.

Lors d'une première réunion fin novembre, le Medef avait proposé un gel des pensions de retraites complémentaires pendant trois ans ou leur sous-indexation sur l'inflation pendant cinq ans pour combler d'ici à 2017 le déficit qui se creuse des régimes Agirc (cadres) et Arrco (tous salariés). Danièle Karniewicz (CFE-CGC) a plaidé pour une "logique d'équilibre des efforts entre les retraités, les actifs et les entreprises", tout en reconnaissant que "ce numéro d'équilibriste n'est pas évident".