Politique familiale: 60% des Français inquiets

  • A
  • A
Partagez sur :

Six Français sur dix estiment que l'évolution de la politique familiale a un impact sur leur pouvoir d'achat, et pour 31% d'entre eux, c'est l'abaissement du plafond du quotient familial qui pèse le plus, selon un sondage Ifop pour les Associations familiales catholiques (AFC) publié mercredi.

Interrogés sur les mesures concernant la politique familiale qui ont eu "le plus d'impact" sur leur pouvoir d'achat (plusieurs réponses possibles), 40% des personnes interrogées ont répondu "aucune". La proportion atteint 57% chez les célibataires et 50% pour les répondants sans enfant. Elle passe à 19% chez les personnes vivant dans un foyer de 5 personnes ou plus.

"L'abaissement du quotient familial" est cité en premier par 31% des Français (51% dans les foyers avec deux enfants à charge, 45% avec trois enfants ou plus). Viennent ensuite "la suppression de la demi-part fiscale accordée à tout parent ayant élevé seul un enfant" (15% des personnes interrogées mais 51% chez les personnes séparées ou divorcées), la "fiscalisation des majorations de pension pour avoir élevé trois enfants et plus" (14%) et le "gel de la revalorisation des aides personnelles au logement" (10%).

Le sondage a été réalisé par questionnaire auto-administré en ligne, du 20 au 22 novembre, auprès d'un échantillon de 1.001 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus (méthode des quotas).