Chômage : Hollande doit "prendre acte de son échec"

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

Les mauvais chiffres du chômage publiés jeudi par la Dares provoquent un tollé du côté de l'opposition. De nombreux ténors de l'UMP profitent du moment pour critiquer tant le chef de l'Etat que sa politique. 

Jean-François Copé, président de l'UMP, a, dans un communiqué, demandé à "François Hollande de s'adresser aux Français pour prendre acte de son échec et annoncer immédiatement un changement de politique économique." "C'est un nouveau signal de l'échec complet de la politique de François Hollande. Le Président de la République avait pourtant lui-même invité les Français à le juger sur l'objectif d'une inversion de la courbe du chômage avant la fin de l'année 2013", écrit le président de l'UMP. 

Eric Woerth (UMP) ancien ministre du Travail, a qualifié sur BFMTV la réaction de l'Elysée de "ridicule". "Il faut que le gouvernement descende de son arbre." "On peut un peu biaiser par les statistiques, on peut occuper des gens dans des emplois d'avenir, mais la vraie réalité" est qu'"on augmente la précarité et on dégonfle artificiellement le chômage". Le pari de François Hollande "est idiot et donc il est perdu".

De son côté, Eric Ciotti, député UMP a lâché sur son compte Twitter que "les artifices de communication de ce gouvernement et de Hollande se sont fracassés devant le mur des réalités. Un échec."

Il dénonce également la stratégie d'emplois aidés menée par l'exécutif : "Les faux emplois d'avenir détruisent plus d'emplois qu'ils n'en créent car ils sont financés par la hausse massive des impôts." Enfin, le député UMP conclut avec un trait d'humour. 

Nadine Morano a elle aussi réagi avec vigueur sur le site de micro-blogging pour constater "l'échec" du gouvernement.