Yann Queffélec : "La littérature, ce n'est pas du linge sale qu'on vient laver publiquement"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Sur Europe 1, l'écrivain évoque son nouveau roman "Demain est une autre nuit", dans lequel il parle de la relation qu'il entretient avec son propre frère. 
ANNE ROUMANOFF, ÇA FAIT DU BIEN

39 ans sans se voir et puis un texto ("On va m’opérer, c'est grave, viens me voir") qui change tout. Dans Demain est une autre nuit, Yann Queffélec fait le récit romanesque des retrouvailles avec son petit frère, Tanguy. Sur Europe 1, chez Anne Roumanoff, l'écrivain évoque cette relation si particulière, brisée lors de l'adolescence.

"J'aime offrir un beau livre au lecteur"

À contre-courant de l'actualité récente, et du livre de Yann Moix qui évoque son passé douloureux et celui de sa famille, Yann Queffélec offre un roman sur la fraternité et les liens qui unissent des proches, mêmes perdus de vue depuis des années. "Pour moi, la littérature, ce n'est pas le linge sale qu'on vient laver publiquement pour se déchirer", souligne-t-il. "J'aime offrir un beau livre au lecteur."

"Je suis tombé amoureux d'une femme et j'ai quitté mon frère"

C'est un drame qui a uni, puis séparé, Yann et Tanguy Queffélec : la mort de leur mère alors qu'ils étaient respectivement âgés de 18 et 15 ans. "On a alors construit un bateau, on pensait vivre dessus et faire le tour du monde avec, mais le destin en a décidé autrement", raconte l'écrivain. "Je suis tombé amoureux d'une femme et j'ai quitté mon frère. (…) Il n'y avait pas de la place pour les deux", indique le lauréat du prix Goncourt 1985 pour Les Noces barbares. Suivront 39 années sans se voir avant, finalement, une réconciliation nocturne une nuit de 2019.

Europe 1
Par Europe1.fr