Un jour d’été… un livre - "Le chien jaune" de Georges Simenon

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Nicolas Carreau met la littérature à l’honneur, tous les jours du mois d’août dans "Le grand journal du soir", entre 18h et 20h. Jeudi, c’est le jour des romans noirs : "Le chien jaune" de Georges Simenon.

Le commissaire Maigret fête ses 90 ans d’existence cette année. Pour l’occasion, Omnibus publie l’intégrale. Dix tomes, dix pavés géniaux. Et parmi les 75 romans et 28 nouvelles, il y en a une histoire célèbre : Le chien jaune.

Meurtre en Bretagne

Nous sommes en novembre, à Concarneau, dans le Finistère sud. Il fait nuit, il est 23 heures et les seules lumières encore allumées sont celles de l’hôtel de l’Amiral, le meilleur hôtel de la ville. Quelques clients – toujours les mêmes, 4 amis – se sont attardés pour refaire le monde, encore une fois, et jouer un peu aux cartes. L’un des clients sort, il titube un peu, il essaye tant bien que mal d’allumer son cigare dans l’embrasure d’une porte mais soudain, il s’écroule. On vient de lui tirer une balle à bout portant. Le lendemain, Maigret débarque. Il commence ses investigations avec les trois autres amis. Le début de l'enquête...

Le titre aussi est énigmatique

Depuis le début, un chien, d’un jaune sale, traîne dans les parages. Personne ne sait à qui il appartient. Il a un côté fantôme et il jouera son rôle lui aussi. C’est un personnage important. Et c’est la force de Simenon : s’intéresser d’abord aux personnages et à l’ambiance. Maigret est devenu un mythe littéraire grâce à cela. Le chien jaune date de 1931. À partir de cette date, Simenon n’a pas arrêté de publier. Des dizaines de Maigret et des dizaines de romans sans le commissaire. Au total, Georges Simenon a vendu plus de 500 millions de livres.

Europe 1
Par Nicolas Carreau