"Trop grosse, trop blonde, trop rieuse" : l'humoriste Christelle Chollet évoque ses échecs passés

  • A
  • A
Partagez sur :
Chez Anne Roumanoff, l'humoriste explique comment elle a décidé de se prendre en main, alors qu'elle accumulait les échecs lors d'auditions.

Chanteuse, danseuse et comédienne, Christelle Chollet joue les "touche-à-tout". Révélée avec son spectacle L'Empiafée, la comédienne revient sur ses débuts compliqués alors qu'elle fait son retour sur scène, notamment à la salle Pleyel à Paris, les 17,18 et 19 janvier 2019 prochains, avec son nouveau spectacle N°5 de Chollet.

>> De 11h à 12h30, c’est tous les jours Anne Roumanoff sur Europe 1 ! Retrouvez le replay de l’émission ici

"Je n'étais jamais prise". À l'affiche cinq ans et devant plus de 700.000 spectateurs, le spectacle L'Empiafée a connu un succès phénoménal à la fin des années 2000 et a permis de révéler Christelle Chollet au grand public. "Je ne m'y attendais pas", confie-t-elle chez Anne Roumanoff vendredi. Avant ce one-woman-show, Christelle Chollet écumait notamment les auditions pour les comédies musicales. "Je n'étais jamais prise", explique-t-elle, "trop grosse, trop blonde, trop rieuse et trop aiguë", souligne la comédienne. L'humoriste ne pouvait s’empêcher de "faire la clown" lors des castings, ce qui ne collait pas forcément avec le sérieux requis. "Il ne me prenait jamais", confie-t-elle aujourd'hui.

"On a débuté dans un petit théâtre à Paris". Face à ces refus consécutifs, Christelle Chollet a décidé de se lancer en solo. "Il y a un moment où je me suis dit : 'on n'est jamais mieux servi que par soi-même, donc je vais faire les choses'", se souvient-elle. C'est ainsi qu'elle a eu l'idée de monter un spectacle de chansons autour d'Édith Piaf. "On a débuté dans un petit théâtre à Paris et cela a tout de suite marché", raconte la comédienne. Ensuite, Christelle Chollet avait rempli le Casino de Paris, le Palais des Glaces pour un succès au long cours et dans toute la France.

Europe 1
Par Guillaume Perrodeau