Top 3 des balades insolites pour découvrir le patrimoine

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Les vacances d'été sont l'occasion de découvrir le patrimoine français et pourquoi pas tenter des expériences étonnantes. Loïc Ballet a fait une sélection des balades les plus insolites.
CLUB DE L’ÉTÉ - LE TOP 3

Arpenter les remparts de la cité corsaire en courant, parcourir les rives du canal Saint-Martin en tandem ou encore traverser le vignoble bordelais dans un side-care, les manières insolites de découvrir le patrimoine français ne manquent pas. Loïc Ballet, le spécialiste tourisme du Club de l'été, a sélectionné trois visites originales pour vos vacances.

Une visite du Bordelais en side-car

Pour cette escale dans le Bordelais, mieux vaut prendre ses lunettes mouche et son casque de moto. Château Angelus, Château Cheval Blanc, Château Pavie… Direction le Bordelais du côté de Saint-Emilion avec les motards de la compagnie "Wine Bike Tour" qui promènent les touristes en side-car, ces motos rétro auxquels sont fixées une petite remorque latérale dans laquelle on peut confortablement s'installer assis, un plaid sur les genoux.

À la base de ce concept, deux motards parisiens, chauffeurs de taxi à moto, qui ont eu l'idée de troquer les slaloms entre les pots d’échappement du périphérique contre les routes mythiques des vignes de Saint-Emilion. La balade dure environ une heure. Une bonne idée de cadeau pour les amoureux du vin et de la moto.

Informations pratiques : 

Réservation à l’office du tourisme de Saint-Emilion ou sur le site Winebiketour.com. Compter 85 euros par personne, casse-croûte compris.

Une balade à vélo à Paris

En deux-roues, seul ou en groupe, voire en tandem, la compagnie Paris Bike Tour propose une dizaines de balades toutes différentes : les berges de Paris via la Seine, le Paris éternel de Notre-Dame ou encore le quartier du Marais... La capitale devient en véritable musée à ciel ouvert. À l'occasion de l'une des visites, vous apprendrez que le célèbre hôtel du Nord, que l’on croit avoir vu dans le film du même nom Marcel Carmé, avec Arletty, n’a en réalité jamais vu l’ombre d’une caméra, tout a été fait en studio.

Demandez Victor, c’est le meilleur ! Avec sa casquette sur la tête et sa gouaille de Titi parisien, il vous fera revivre l’atmosphère passé du Paris d’antan sur les rives du Canal Saint-Martin, face à la passerelle de la Grange aux Belles (lieu d’une scène culte du film Le Fabuleux destin d’Amélie Poulain).

Informations pratiques : 

En groupe ou en individuel, d'une à quatre heures... Différentes formules sont disponibles sur le site Paris Bike Tour. Pour une visite, comptez au minimum 36 euros par adulte (30€ par jeune).

Une visite de Saint-Malo en courant

Depuis le mois de juillet, l’office du tourisme de Saint-Malo, en Ille-et-Vilaine, propose des visites guidées de la vieille ville en jogging. Équipé de vos baskets et d'un survêtement, votre guide commente la ville en même temps que vous la parcourez en courant.

Vous découvrirez que le port de Saint-Malo fut richissime auparavant. La ville fut même l’une des cités les plus riches du royaume sous Louis XIV. Car à l’époque, Saint-Malo commerce avec l’océan Indien. Durant des siècles, la ville  sera la porte d’entrée du royaume de France pour les marchandises venues des colonies. Elle est un haut lieu de la pêche à la morue grâce aux terre-novas (ces bateaux qui pêchaient le cabillaud du côté de Terre-neuve).

Informations pratiques : 

Les Run&Visit se déroulent une fois par semaine, les trois premiers mardis du mois, pour le parcours 1. Pour une course de 5 kilomètres à travers la cité corsaire, il vous en coûtera 10 euros. Et le dernier mardi du mois, a lieu le parcours 2, d'une distance de 10 kilomètres, à la découverte des origines de Saint-Malo dans le quartier de Saint-Servan, pour 18 euros. Les réservations se font sur le site Internet de l'office du tourisme.

À noter qu’après l’effort vient le réconfort. Les deux parcours se terminent par l'ascension du donjon et une pause gourmande.

Europe 1
Par Loïc Ballet, édité par Marthe Ronteix