Romain Duris : "Il y a toujours une histoire qui s'écrit, même dans les carnets de croquis"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Dans "Culture médias" sur Europe 1, le comédien évoque Féroce, du nom de son livre de dessins qui s'accompagne d'une exposition à la galerie Cinéma, à Paris, jusqu'au 11 janvier. C'est la deuxième fois que le comédien publie un recueil d’œuvres dessinées.
INTERVIEW

En 2017, Romain Duris avait publié son premier recueil de dessins, intitulé Pulp. L'acteur, notamment connu pour ses films avec Cédric Klapisch, dévoilait ainsi une facette méconnue de sa personne. Deux ans plus tard, il publie un nouveau livre de dessins, Féroce, mais pas seulement. Ses œuvres sont visibles à l'occasion d'une exposition à la galerie Cinéma à Paris, jusqu'au 11 janvier. Dans Culture médias sur Europe 1, il revient sur cette personnalité de dessinateur, qu'il aimerait encore davantage explorer.

"Il y a l'envie que ce soit bien fait"

C'est presque décontracté que Romain Duris offre à voir ses œuvres dessinées en livre et en exposition. "J'aimeraiq que ce soit bien perçu, mais c'est tellement subjectif et cela appartient à chacun. Je suis assez détendu par rapport à ça, c'est pour ça que j'ose", explique le comédien chez Philippe Vandel. Le trac est ailleurs. "Il y a l'envie que ce soit bien fait", souligne-t-il ainsi.

"Le côté sculpture me plaît"

Avec ses dessins, Romain Duris propose des œuvres où l'on voit des hommes et des femmes nues, dans des poses hiératiques, avec un rendu des corps proche de la pierre. "C'est vrai qu'il y a le côté sculpture qui me plaît et qui m'attire", explique l'artiste, "j'aime bien quand le crayon rend ces contrastes, très forts, entre du noir très dur et du léger". Le livre Féroce s'appréhende comme une suite de dessins individuels, même si l'enchaînement des pages peut donner un rendu linéaire. "Il y a toujours une histoire qui s'écrit, même dans les carnets de croquis", reconnaît Romain Duris.

Europe 1
Par Europe1.fr