Roberto Alagna sur son nouvel album : "Il a fallu que je le laisse mûrir pendant 10 ans"

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Roberto Alagna sort un nouvel album consacré au ténor italien Enrico Caruso, mort en 1921. Il raconte, vendredi soir sur Europe 1, avoir mis plus de dix ans à le faire.
INTERVIEW

Roberto Alagna publie vendredi un nouvel album, intitulé Caruso 1873, en hommage au ténor italien Enrico Caruso, mort en 1921. Le célèbre chanteur lyrique franco-italien a expliqué la longue maturation de ce projet, vendredi soir sur Europe 1.

"J’ai commencé ce disque il y a dix ans. On a enregistré dix titres et quand j’ai écouté, j’ai tout jeté à la poubelle. On ne reconnaissait ni ma voix, ni celle de Caruso. J’avais même imité les tics vocaux de Caruso, du coup c’était presque caricatural, ce qu’il ne fallait surtout pas faire", raconte Roberto Alagna.

"Les connaisseurs vont entendre Caruso"

"Il a fallu que je laisse mûrir pendant 10 ans, même si j’y pensais tous les jours. Là j’ai trouvé l’équilibre. Les connaisseurs vont entendre Caruso, sa façon de phraser, d’arriver aux aigus, de respirer. Mais, en même temps, on reconnaît ma voix", assure la chanteur lyrique.

Roberto Alagna relèvera par ailleurs un immense défi dans quelques mois, en septembre 2020 : jouer "Carmen", le chef d'oeuvre de Georges Bizet, au Stade France.