Renaud Capuçon : "On a trop de clichés sur la musique classique"

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Chez Anne Roumanoff, le violoniste revient sur l'appréhension de certaines personnes, qui n'osent pas s'essayer aux concerts de musique classique.
ANNE ROUMANOFF, ÇA FAIT DU BIEN

C'est un des porte-paroles les plus célèbres de la musique classique. Le violoniste Renaud Capuçon sort un nouveau disque en ce mois d’octobre, autour des musiques de films : Cinéma. Chez Anne Roumanoff mercredi, il revient sur les généralités qui entourent la musique classique.

Le prix des places ? Un faux débat. Une musique dédiée à une seule catégorie de personne ? Une élite ? Renaud Capuçon, violoniste classique, fait en sorte de se battre contre cette idée, qui a parfois la vie dure dans l'esprit de certains. "On a trop de clichés sur la musique classique", déplore-t-il au micro d'Europe 1. "On pense trop souvent que les gens ne viennent pas car c'est trop cher : c'est une erreur", affirme-t-il, rappelant "vous avez des places de concert de rock qui sont beaucoup plus chères que des concerts classiques."

 

>> De 11h à 12h30, c’est tous les jours Anne Roumanoff sur Europe 1 ! Retrouvez le replay de l’émission ici

"Une question de peur". Selon lui, si certaines personnes ou catégories de la population hésitent à s'essayer au classique, "c'est une question de peur". "Les gens ne viennent pas au concert classique, car ils ont peur de ne pas connaître, de ne pas applaudir au bon moment", explique le violoniste. "Moi-même, j'ai ce sentiment avec des musées, parfois, où je ne vais pas me rendre car je ne connais pas assez", confie l'artiste. Et selon lui, c'est notamment aux artistes de combattre cette appréhension. "Ce sont des gens comme moi, de ma génération, qui doivent être rassurants", assure-t-il.