Quand Johnny Hallyday vivait "comme monsieur tout le monde" à Los Angeles

, modifié à
  • A
  • A
Johnny Hallyday et sa femme Laeticia ont vécu de nombreuses années à Los Angeles.
Johnny Hallyday et sa femme Laeticia ont vécu de nombreuses années à Los Angeles. © AFP
Partagez sur :
Deux ans après sa mort, Johnny Hallyday continue à animer ses fans. En témoignent les ventes de son dernier album posthume. Une semaine après sa sortie fin octobre, il s'est écoulé à 150.000 exemplaires. C'est notamment pour échapper à cette effervescence que le rocker s'était installé outre Atlantique. A Los Angeles, Johnny Hallyday vivait comme n'importe quel Américain ou presque. Dans "Paris Match Stories", le podcast de la rédaction de "Paris Match" produit et réalisé par Europe 1 Studio, le journaliste Benjamin Locoge se souvient avoir été surpris par la vie "simple" de cette légende du rock.
PODCAST

Il était l'idole des jeunes, un monument du rock. En France, sa simple apparition suffisait à électriser les foules et chaque sortie d'album était (et est toujours) un événement. Mais à Los Angeles, où il vivait en partie depuis plus de vingt ans avec sa femme Laeticia et ses deux filles Jade et Joy, Johnny Hallyday menait une vie discrète. 

"Il vivait une vie normale", insiste même Benjamin Locoge, journaliste à Paris Match, interrogé dans Paris Match Stories, le podcast de la rédaction de Paris Match produit et réalisé par Europe 1 Studio. Dans ce deuxième épisode de la série audio "Le Jour où Johnny Hallyday m'a invité chez lui", le reporter revient sur cette journée passée dans l'intimité du chanteur en juin 2015.

Pour écouter, abonnez-vous à cette série sur Apple PodcastsGoogle PodcastsSoundCloudYouTube, et toutes vos plateformes habituelles d’écoute. 

"A Los Angeles, c'était possible de changer de plan à la dernière minute"

"Il aimait pouvoir vivre sa vie comme monsieur tout le monde", se souvient le reporter. Dans la cité des anges, le rockeur faisait ses courses, fréquentait des restaurants de Malibu ou de Santa Monica, dans un anonymat presque parfait. "Avec Laeticia, ils pouvaient préparer un repas et changer d'avis pour aller dîner dehors".

Au restaurant, les serveurs ne le reconnaissent pas, personne ne le regardait, le rockeur sortait fumer sans que personne ne lui demande quoi que ce soit. "A Paris, cela aurait été absolument impossible ou alors il aurait fallu aller dans des restaurants étoilés, réserver un service de voiturier pour qu'on ne puisse pas les voir et qu'ils dînent dans les cuisines pour être tranquille. A Los Angeles, c'était possible de changer de plan à la dernière minute", assure Benjamin Locoge.

jojo2

(La demeure de Johnny Hallyday à Los Angeles. Crédit : AFP)

"Il était tellement tranquille", se souvient le journaliste qui a été invité au domicile du chanteur. Chez lui, la vie de famille ressemblait à celle de n'importe qui. "C'était une famille totalement normale. Bien loin de l'image de la star. C'était pas du tout le rockeur comme on peut le voir en cuir sur scène", poursuit-il. "Je me rappelle qu'il a demandé à Jade de me faire voir la salle de cinéma. Il était fier d'avoir cette réussite", détaille Benjamin Locoge. Et d'ajouter : "Il vivait son rêve américain pleinement. Et ça le rendait heureux". 

 

"Paris Match Stories" est un podcast Paris Match
Présentation : Marion Mertens
Production : Europe 1 Studio avec Guillaume Vasseau à la réalisation

Avec l'aide du service Documentation Patrimoine d'Europe 1 pour les archives sonores

Crédits Générique : Hélène Zelany

Europe 1
Par Clémence Olivier