Quand des cinéphiles fortunés viennent à la rescousse des "Cahiers du Cinéma"

  • A
  • A
cahiers du cinéma 1:13
La revue "Les Cahiers du cinéma" a été créée en 1951. © OLIVIER LABAN-MATTEI / AFP
Partagez sur :
Dans une situation économique critique, la célèbre revue "Les Cahiers du Cinéma" vient d'être rachetée  par un collectif de cinéphiles, dont font partie plusieurs patrons de presse comme Xavier Niel ou Alain Weill. Une reprise qui devrait permettre à la revue d'ouvrir une nouvelle page de son histoire. 
ON DÉCRYPTE

La mythique revue consacrée au cinéma d’auteur, Les Cahiers du Cinéma, peut continuer son aventure. Après sa mise en vente l’an dernier par son propriétaire anglais, Les Cahiers du Cinéma, dans laquelle de nombreux grands noms du septième art - Rohmer, Truffaut, Chabrol ou encore Godard - ont fait leurs armes, a été sauvée par un collectif de cinéphiles. Ils ont décidé d’investir dans le mensuel créé en 1951, dont les ventes sont tombées à 12.000 exemplaires. 

>> Retrouvez toutes les émissions de Philippe Vandel en replay et en podcast ici

Qui se cache derrière cet investissement salvateur ? "Des businessmen chevronnés" : c'est ainsi que le quotidien Les Échos - qui dévoile cette information, présente les 20 repreneurs. Parmi eux se trouvent notamment Xavier Niel, le fondateur de Free, Alain Weill, propriétaire du magazine L'Express ou encore Marc Simoncini, entrepreneur, actuellement juré de Qui veut être mon associé ?, le concours d’entrepreneurs diffusé sur M6. 

Podcasts, masterclass et festival

Pour sauver Les Cahiers du Cinéma, tous ont versé un peu de "love money", pour reprendre les termes de l'un d'entre eux. Grâce à cet argent, la revue devrait franchir un autre stade, en proposant un festival, des Masterclass et des podcasts. Mais aussi en se développant sur le numérique et en proposant une édition en anglais. À ce stade, aucun chiffre sur le montant du rachat n’a été dévoilé. C’est aussi ça la magie du cinéma.

Europe 1
Par Benjamin Delsol, édité par Tiffany Fillon