Noël : pourquoi les livres restent des cadeaux incontournables

  • A
  • A
© AFP
Partagez sur :
La période des fêtes de fin d'année est un moment crucial pour le monde de l'édition. En effet, 20% du chiffre d'affaires de l'année du secteur se fait au mois de décembre. Pratique, divertissant et éclectique, le livre est aussi un cadeau simple à se faire au pied du sapin.
ENQUÊTE

Les Français aiment lire et cela se confirme en cette période de Noël. Au pied du sapin, le livre reste une valeur sûre, au point que la période représente 20% du chiffre d'affaires de l'année pour le monde de l'édition. Petit tour d'effectif des formats privilégiés.

La rentrée littéraire plébiscitée

Pour Noël, les Français achètent plutôt des grands formats et des nouveautés, en particulier les livres de la rentrée littéraire. Si on prend l'ensemble du classement des meilleures ventes GFK/Livres Hebdo, on retrouve ainsi le prix Goncourt, Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon de Jean-Paul Dubois, Karine Tuil avec Les Choses humaines, prix Goncourt des lycéens, mais aussi Amélie Nothomb pour Soif. Un quart des ventes des livres de la rentrée littéraire se fait sur ce mois de décembre.

La BD en grande forme

Mais les romans ne sont pas les seuls à bien s'en tirer. 30% des ventes de Beaux-livres de l'année se font également sur cette période. Mais c'est surtout la bande dessinée qui est plébiscitée en ce moment, selon Paul-Antoine Jeanton, consultant du panel livre à l'institut GFK. "La bande dessinée représente 19% des ventes des livres sur le mois de décembre, contre 15% des livres sur l'année complète. La BD profite bien de la période de la fin de l'année", souligne-t-il.

"Le maillage de librairies le plus extraordinaire au monde"

Le livre reste le cadeau idéal. À la fois divertissant, il est aussi une manière de dire "je te connais" à la personne à qui on l'offre. Et puis, il est simple d'acheter un livre en France, en particulier grâce aux libraires. "On a le maillage de librairies qui est le plus extraordinaire et le plus étendu au monde", souligne Pierre Dutilleul, président du Syndicat National d'Édition (SNE). À titre de comparaison, aux États-Unis, il faut parfois faire entre 200 à 300 miles avant de trouver une librairie.

Europe 1
Par Nicolas Carreau, édité par Guillaume Perrodeau