Picasso et la cuisine, "l’odeur est quasiment là !"

  • A
  • A
Partagez sur :
"Picasso et la Cuisine ", une exposition à découvrir dès maintenant, tout l'été, au très beau Musée Picasso de Barcelone, et ce jusqu'au 30 septembre.

Picasso et la cuisine, c'est un aspect qui n'a jamais vraiment été exploré dans son œuvre. Et c'est l'objet d'une exposition inédite, la première du genre au musée Picasso de Barcelone. Elle vaut le détour, si vous passez le week-end ou quelques jours dans la capitale catalane. Europe 1 s’y est rendu.

"Il y a un plaisir de la chair". Toute sa vie, Picasso va peindre des aliments, ici des natures mortes de pommes, de poires, vibrantes. Là, un poulet dodu sorti du four. Picasso va aussi utiliser de la vraie nourriture pour en faire de l'art : on le voit engloutir un poisson, et récupérer l'arête de la sole pour l'insérer dans une céramique. Et aussi créer des cultures avec des ustensiles de cuisine, une louche, une passoire.

Picasso et la cuisine, c'était donc une évidence pour  Emmanuel Guigon, le Directeur du Musée de Barcelone : "on voit, notamment après-guerre, dans les tableaux de 1946 avec des fruits de mer, qu’il y a un plaisir de la chair, un plaisir de manger, l’odeur est quasiment là !" Et Picasso rêve de mets succulents dans les  années de pénurie : "il peint énormément de natures mortes avec ce qu’il aime et ce qu’il n’a pas : des anguilles, des murènes, des écrevisses…"

"Cela donne faim". Certaines œuvres ont été prêtées par la famille et Bernard Picasso jubile devant cette assiette de taureaux frits, dessinée par son grand-père : "je suis assez content, cela donne faim. On a envie d’aller casser la croûte ensuite". D’ailleurs, pas très loin de là, on peut se régaler des milles délices de la cuisine catalane dans l'immeuble où le jeune Picasso a vécu un an.

Europe 1
Par Diane Shenouda