Patrick Poivre d'Arvor : "Je voulais être écrivain, je suis devenu journaliste par hasard"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Chez Anne Roumanoff, le journaliste, qui vient de sortir un nouveau livre, évoque son amour pour le monde littéraire.

ANNE ROUMANOFF, ÇA FAIT DU BIEN

Le grand public le connaît surtout pour ses 21 années à la tête du journal de 20 Heures de TF1. Mais Patrick Poivre d'Arvor compte aussi une importante oeuvre littéraire. Il est ainsi l'auteur d'une soixantaine de romans. Chez Anne Roumanoff lundi, alors que son dernier livre La vengeance du loup vient de paraître, il revient sur son amour pour les lettres.

>> De 11h à 12h30, c’est tous les jours Anne Roumanoff sur Europe 1 ! Retrouvez le replay de l’émission ici

"On ne peut pas s'empêcher" d'écrire. Pendant des années, son image de journaliste a cannibalisé celle de l'écrivain. C'est pourtant bien du côté des lettres que tout a débuté. "J'ai commencé à écrire un livre à 17 ans, Les enfants de l'aube", explique Patrick Poivre d'Arvor. "Je voulais être écrivain, je suis devenu journaliste par hasard", souligne-t-il. Même lors de ses longues années à la tête du JT de TF1, le journaliste est resté très productif. "Parfois, quand on écrit, on se dit : 'pourquoi j'ajoute ma prose à tout ce qui a été si bien écrit depuis si longtemps' ? Mais on ne peut pas s'empêcher de le faire", confie-t-il.

"Tout vous est balancé". Patrick Poivre d'Arvor garde toujours un œil attentif sur l'actualité et le journalisme. À ce titre, il estime d'ailleurs qu'aujourd'hui, nous sommes "submergé" par le flot d'informations, assurant tout de même : "Je préfère une société avec trop d'informations, qu'une société sans informations". Selon lui, le problème est surtout du côté de la hiérarchisation. "Tout vous est balancé", constate-t-il, déplorant une ère de la réaction et non de la réflexion.